Pour la première fois depuis la sortie de son nouvel album, Klô Pelgag a chanté devant public à l’occasion de l’After en plein air, un événement organisé par le Festival REGARD. 
Pour la première fois depuis la sortie de son nouvel album, Klô Pelgag a chanté devant public à l’occasion de l’After en plein air, un événement organisé par le Festival REGARD. 

Première soirée de l'After du Festival REGARD: prestation surprise de Klô Pelgag 

Des coups de klaxon en guise d’applaudissements. Un ciel étonnamment clément. Des films qui ont ému, amusé, étonné. Et juste avant le karaoké, une belle surprise : Klô Pelgag en solo. Pas de doute que les 158 personnes qui ont assisté à la première des quatre soirées de l’After en plein air, une initiative du Festival REGARD, n’ont pas regretté de s’être déplacées dans le stationnement du Cégep de Chicoutimi.

Dès l’arrivée sur le site, on sentait que les gens avaient le goût d’être là, de vivre cette expérience ensemble, même si c’était chacun dans son véhicule. Comme il y avait de l’espace pour manœuvrer, certains en ont profité pour marcher un peu, examiner l’écran et la petite scène placée devant le Théâtre Banque Nationale. On pouvait également voir la directrice générale de REGARD, Marie-Élaine Riou, se déplacer avec fluidité sur ses patins à roulettes.

Marie-Élaine Riou, directrice générale de REGARD.

« Vous êtes hot et vous avez de beaux chars », a-t-elle lancé un peu plus tard, ce qui a provoqué un premier concert de klaxons. Le thème de la soirée était la musique et huit courts métrages comptant parmi les classiques du festival l’ont illustré avec éloquence. Il y a eu une production audacieuse au plan visuel, des images abstraites défilant rapidement pendant qu’un beat techno émergeait de plus en plus distinctement.

Puis, des histoires ont été racontées, dont celle, touchante, d’un jeune homme déguisé en astronaute afin de disperser les cendres de sa mère. On aurait dit que le karaoké était déjà commencé lorsque la chanson Voyage, voyage est arrivée de nulle part. Dans une autre production, Nous sommes le freak show, c’est une fanfare qui est apparue, joyeuse, tonitruante, à l’occasion d’un bingo.

Comme l’illustre cette photographie, il était agréable de visionner des courts métrages, jeudi, dans le stationnement du Cégep de Chicoutimi. 

Une chose qu’on remarque, dans le contexte de l’After, c’est le contraste entre l’image et le son. L’une vient de loin, alors que l’autre est si enveloppant qu’on a l’impression que les personnages sont cachés dans la boîte à gants. C’était particulièrement frappant dans Nursery Ryme, où un homme a chanté une comptine en boucle, torse nu, pendant qu’on secourait les victimes d’un grave accident. Sa voix est devenue entêtante, hypnotique, à force de répéter les mêmes phrases.

Hypnotique, c’est un mot qui sied également à Klô Pelgag, dont l’apparition fut le résultat d’un partenariat avec le festival La Noce. Elle a fait trois chansons tirées de son nouvel album, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, et dès les premières notes, plusieurs personnes sont sorties de leur véhicule pour se rapprocher de la scène. Précisons qu’elles l’ont fait sans prendre de risques inutiles.

S’accompagnant au piano, la jeune femme a produit des musiques ondulantes, parfois teintées de mélancolie. La souplesse de sa voix est toujours aussi admirable, même si cette sortie était sa première à l’ère du COVID. « C’est stressant, mais ça a toujours été mon rêve de jouer devant des chars. Vous êtes les premiers à entendre ces chansons et j’espère revenir avec des musiciens. Pour cet album, c’est ce que ça prend », a mentionné Klô Pelgag avant de conclure avec La maison jaune.

Cette fois, les applaudissements l’ont emporté sur les klaxons, ce qui fut aussi le cas pendant le karaoké animé par la comédienne Marilyne Renaud. Trois numéros ont été présentés et c’est le dernier qui a provoqué la plus forte impression, peut-être en raison du choix de la chanson : Incognito de Céline Dion. Mel et Caro lui ont fait honneur pendant que quelques dizaines de personnes dansaient autour de la scène. On se serait cru en 2019.

Précisons que l’After sera de retour le 17 juillet, alors que le thème sera la fantaisie. Les projections commenceront à 20 h 30, ce qui sera également le cas samedi, quand les courts métrages feront vivre des émotions fortes au public. Dimanche, enfin, une programmation familiale sera proposée à compter de 19h 30. Comme les précédentes, cette séance sera couronnée par un karaoké.