As One Man est composé, de gauche à droite, des musiciens Alexandre Côté (voix et guitare), Bruno Charest (guitare et voix), François-Michel Tremblay (batterie), Jimmy Descôteaux (guitare) et Alexandre Dallaire (basse).

Premier album pour As One Man

Trois ans après la sortie de leur démo Bedrock, la formation baieriveraine As One Man lancera son tout premier album, Coming Up Roses, le 12 mai prochain, au Vieux-Théâtre de La Baie.
Les membres du groupe, tous âgés dans la trentaine, jouent de la musique depuis plusieurs années. « On est tous de vieux amis dans la vie et on a fait notre bout de chemin pour ensuite se retrouver », affirme François-Michel Tremblay, batteur de la formation. 
Ceux qui se considèrent comme étant « cinq habitués de la scène musicale québécoise » décident de se réunir à l'aube de 2012 pour un projet commun. Immédiatement, la chimie opère entre les membres du groupe. Depuis, ils ont lancé leur e.p. nommé Bedrock. Le deuxième extrait de leur nouvel album, 80's Kids, est disponible depuis le 5 mai dernier en version vidéo. 
Le style musical du groupe peut être qualifié de punk rock aux sonorités pop. Pour composer leurs chansons, les Baieriverains tirent leurs influences de plusieurs groupes. Parmi ceux-ci, on retrouve les Foo Fighters, Blink 182, The Killers et bien d'autres. François-Michel Tremblay affirme qu'ils s'inspirent en grande partie du punk rock californien des années 90. 
Quant à savoir la raison qui les pousse à chanter uniquement en anglais, le batteur explique que c'est pour suivre l'esthétisme de ce style de musique. « On a toujours écouté de la musique anglophone », poursuit-il. 
La formation monte sur scène un peu partout dans la région, mais aussi ailleurs au Québec. Ils seront d'ailleurs de passage au Festival des bières du monde de Saguenay le 22 juillet prochain.