Alors qu’elle s’apprête à fouler les planches du Casino Leamy, Guylaine Tanguay travaille sur un prochain album à Nashville.

Pour l’amour du country

La chanteuse country Guylaine Tanguay débarque de nouveau avec son chapeau et ses bottes de cowboy au Casino du Lac-Leamy pour faire vivre La Fièvre du country au public et le transporter le temps de deux soirées, vendredi 16 et samedi 17 mars, à Nashville.

Passant en revue les succès de Hank Williams, de Johnny Cash de Dolly Parton, de Patsy Cline, deShania Twain ou encore de Renée Martel, de Patrick Norman, de Paul Daraîche ou de Julie Daraîche, Guylaine Tanguay reprend les classiques du country d’ici et d’ailleurs. « On passe par toutes les époques. Les gens vont pouvoir chanter avec nous parce que ce sont de bons vieux classiques, que ce soit en anglais ou en français. C’est comme si on était en famille », souligne Guylaine Tanguay contactée par téléphone alors qu’elle était à Nashville.

Pour faire revivre de bons souvenirs au public et le faire chanter à tue-tête les dizaines de succès country qu’elle chante sous forme de medley ou dans leur intégralité, Guylaine Tanguay sera accompagnée de quatre musiciens, de plusieurs danseurs et de son acolyte Carol Renaud, un chanteur originaire de La Pêche. « Quand je l’ai rencontré dans un festival country j’ai trouvé sa voix unique, se souvient l’interprète. Je souhaitais faire une tournée avec lui parce que c’est une vraie voix country, comme on peut en entendre à Nashville. Et je voulais offrir ça au public ». 

Le spectacle qui se promène au Québec depuis près deux ans et qui a déjà été présenté à Gatineau, n’a subi que de petites transformations. « Des classiques, ce sont des classiques, on ne peut pas les changer. Mais comme les gens me connaissent mieux, je permets de faire plus d’animation et d’apporter davantage une touche personnelle. On est vraiment dans l’esprit où j’invite les gens à venir écouter la musique que j’ai toujours aimée. »

Si c’est une musique qu’elle chérit depuis sa plus tendre enfance, c’est grâce à sa mère qui chantait avec son oncle. Et Guylaine Tanguay ne pouvait imaginer sa vie autrement qu’en chantant elle aussi du country. « Je suis née dans cette musique-là. Je la regardais chanter et je me disais que c’était un privilège d’avoir une voix, mais surtout d’être capable de la communiquer, explique Guylaine Tanguay. Sentir qu’il y a une réception de l’autre côté, c’est un sentiment unique qui devient un peu comme une drogue quand on y a touché. » 

En attendant de fouler les planches du Casino Leamy, Guylaine Tanguay enregistrait, la semaine dernière, à Nashville, son prochain album qui reprend le répertoire d’Elvis Presley. « Il y a quelque temps déjà, j’ai visité la maison d’Elvis. En sortant, j’ai écouté ses chansons, et je me suis dit que ça serait le fun de les chanter. Alors on reprend les grands succès d’Elvis, à la façon country, mais sans que ce soit une imitation. D’ailleurs, on a enregistré That’s all Right (Mama) au Sun Studio, à Memphis, là où Elvis l’a enregistré la première fois. Dans le même studio avec le même micro », confie la passionnée juste avant de raccrocher et de retourner chanter. 


POUR Y ALLER

Quand ? Vendredi 16 et samedi 17 mars à 20 h

Où ? Theatre du Casino du Lac-Leamy, à Gatineau

Renseignements : guylainetanguay.ca ; ticketmaster.ca