Pagliaro à La Baie Il a une belle tête, Michel Pagliaro, une tête aussi classique que des chansons comme Rainshowers, J’entends frapper et J’ai marché pour une nation. L’homme vieillit en grâce et pour l’avoir vu il y a quelques années, à Chicoutimi, je peux témoigner de sa capacité de recréer la magie qui était sienne dans les années 1970. C’est pourquoi il faut saluer Diffusion Saguenay pour l’invitation lancée au vétéran qui, cet été, a multiplié les concerts acoustiques. On lui a demandé de clore la saison de spectacles à l’Agora du village portuaire de Bagotville, ce qu’il fera le 31 août à 20h 30. Si nécessaire, amenez une petite laine afin d’apprécier les interprétations de Pagliaro dans des conditions optimales.

Potins!

Pagliaro à La Baie, Korine Côté en rodage, Visite du Montréal Guitare Trio et Djely Tapa à Alma
Korine Côté en rodage. Après Mon show, sorti en 2015, Korine Côté met la dernière main à son deuxième one-woman-show, qui sera intitulé Gros plan. La période de rodage tire à sa fin, puisque la première de cette production aura lieu en octobre, à Montréal. Pour ceux qui ne peuvent pas attendre, l’auberge Île du Repos de Péribonka offre de voir l’humoriste le 29 août, à 21h. Il s’agira de sa dernière apparition de l’année au Saguenay-Lac-Saint-Jean, puisqu’elle ne reviendra que le 7 février, cette fois à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière.
Visite du Montréal Guitare Trio. L’événement a pour titre Bulles et chocolat, mais le goût dominant pour ceux qui y assisteront sera celui du flamenco. Pour animer son activité-bénéfice, en effet, le Camp musical du Saguenay-Lac-Saint-Jean a invité le Montréal Guitare Trio à présenter un concert s’appuyant sur l’album Danzas, sorti en 2017 sur l’étiquette Analekta. Marc Morin, Sébastien Dufour et Glenn Lévesque reprendront des pièces créées par Manuel de Falla, ainsi que par le trio formé de Paco De Lucia, Al Di Meola et John McLaughlin, à la faveur d’un spectacle tenu le 6 septembre. Le prix des billets s’élève à 55 $ et comprend le volet bulles et chocolat, qui débutera à 19 h. Une heure plus tard, ce sont les musiciens qui montreront à quel point la vie peut être douce sur les hauteurs de Métabetchouan.
Djely Tapa à Alma. Le festival Tam Tam Macadam donnera lieu à de jolis spectacles, aujourd’hui (samedi). Ils seront présentés sur la scène de la rue Collard, à Alma, et montreront deux facettes de la culture africaine par l’entremise du groupe Ayrad et de la chanteuse Djely Tapa, attendus à 19h 30 et 21h. J’ai vu Ayrad il y a quelques années, à l’occasion du Festival de la chanson de Tadoussac, et j’ai été séduit par ses musiques aux couleurs du Maghreb, à la fois rythmées et empreintes de douceur. Quant à Djely Tapa (photo), elle a fait bonne impression au début du mois, lors de son passage au Festival international des Rythmes du Monde. On la sent proche des traditions du Mali, le pays de ses ancêtres, ce qui ne l’empêche pas de s’inscrire dans la modernité par le biais des arrangements.