André Duchesne, directeur artistique du FMC, et Dario Larouche, directeur général du FMC, ont lancé jeudi la programmation de l’événement né en 1989.

Place aux femmes pour les trente ans

Le Festival des musiques de création (FMC) dévoilait jeudi la programmation de l’événement qui fera vibrer les centres-villes de Jonquière pendant cinq jours, en mai, au son de la musique actuelle. Pour célébrer son trentième anniversaire, il laisse la belle place aux femmes.

André Duchesne assure la direction artistique du FMC depuis deux ans. Il est impliqué de près ou de loin dans le festival depuis ses débuts. En entrevue, il faisait remarquer que le monde des musiques de création demeure majoritairement masculin, même si les choses bougent tranquillement.

Le directeur artistique de l’événement a laissé toute la place aux femmes pour lancer les festivités. « Pour l’ouverture, on a invité sept femmes créatrices, ça va de la musique à la poésie, mais ce sont sept femmes impliquées dans l’art actuel. Elles vont faire sept solos dans un spectacle qui s’appellent 7 femmes à l’atelier. »

Il reviendra aux enfants de mettre un terme au festival pour souligner les trois décennies de musique actuelle à Jonquière. « Le spectacle s’appelle L’enfant fort. C’est la troisième génération des enfants des premières fanfares de rues alternatives qui ont été créées à la fin des années soixante. Ce seraient les enfants de leurs enfants », explique M. Duschesne, précisant que les musiciens de cet ensemble ont entre neuf et 14 ans.

Programmation

Entre les deux, le FMC n’a pas voulu tomber dans la nostalgie pour souligner cette édition anniversaire. Sans l’avoir vraiment prévu, André Duchesne a construit sa programmation autour de ce qu’il appelle la musique contemporaine.

D’un hommage au compositeur originaire d’Arvida, Gilles Tremblay, au spectacle Foubarasse de l’ancien directeur artistique du FMC, Sébastien Maltais, en passant par les trouvailles d’artistes internationaux, le FMC propose une douzaine de spectacles.

En plus des lieux habituels de diffusion, le FMC récidivera et ira à la rencontre du public en présentant deux concerts sur l’heure du dîner à la bibliothèque de Jonquière, et un autre, à l’extérieur, à la Place du citoyen de Chicoutimi.

Union consommée

Les liens ont toujours été forts entre le festival et une des salles dans lequel il est produit, le Côté-Cour. Sans fusionner, le FMC a engagé l’équipe de gestion du Côté. Le directeur général du FMC, Dario Larouche, souligne qu’il y avait une logique certaine à regrouper les équipes de ces deux institutions jonquiéroises. « On trouvait fort intéressant du pouvoir offrir nos services à ce festival, allié avec une bonne direction artistique », explique-t-il.

Le Festival des musiques de création aura lieu dans un mois, entre le 15 et le 19 mai.