L’humoriste Philippe Laprise, qui est originaire d’Arvida, était en spectacle au Théâtre Banque Nationale vendredi soir. Il donnera une deuxième représentation au TBN samedi soir, à guichets fermés.

Philippe Laprise s’occupe de son monde

L’humoriste Philippe Laprise a présenté vendredi soir le premier de deux spectacles consécutifs sur les planches du Théâtre Banque Nationale (TBN) de Chicoutimi, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le natif d’Arvida se sent définitivement chez lui devant le public du Saguenay.

L’humoriste de 42 ans revenait à Chicoutimi pour livrer pour la toute première fois le résultat de son plus récent one-man-show intitulé Je m’en occupe!

Dès la fin de son court numéro de danse qui lui sert d’ouverture – numéro durant lequel il réussit le fameux floss si populaire chez les jeunes –, Philippe Laprise a rapidement démontré qu’il savait très bien s’occuper de son public composé, à en croire ses dires, de plusieurs de ses amis et connaissances.

D’ailleurs, le public, qui occupait la majorité des sièges du TBN, était extrêmement réactif devant les gags lancés par celui qui en est à son troisième spectacle solo en carrière.

Seul sur scène, il aborde tout de go son amour du vélo et sa participation régulière au Grand défi Pierre Lavoie, dont il sera un fier ambassadeur pour une cinquième édition consécutive cette année.

Le passage où il explique les risques de porter des sous-vêtements sous un cuissard pour les fesses d’un cycliste a visé dans le mille, soulevant des rires fournis dans la salle, rires alimentés à grand renfort de grimaces et d’expressions faciales dont lui seul a le secret.

Fier quadragénaire, Laprise tente ensuite d’accrocher les hommes dans la salle en exposant les désagréments de la pilosité qui apparaît sur le corps rendu à son âge, mais son gag sur les poils de nez qui chatouillent la moustache est bizarrement tombé à plat vendredi.

Profitant de ce malaise momentané, il a ensuite échangé la balle avec son public, qu’il a fini par reconquérir rapidement pendant un long numéro sur ces fameux poils de nez difficiles à éliminer, qui durera au final plus de 20 minutes.

Que ce moment ait été prévu ou non, reste que le résultat a été assez concluant pour la salle, qui a été conquise, à nouveau, par l’humoriste à ce moment. Comme quoi Philippe Laprise met réellement en pratique le titre de son spectacle en s’occupant franchement de dilater la rate de son public.

Et pour ceux qui l’auraient manqué vendredi, Philippe Laprise sera de retour le 12 septembre pour une supplémentaire à Chicoutimi.

Des billets sont encore disponibles sur le site de Diffusion Saguenay.

D’ici là, il remontera à nouveau sur la scène du TBN dès 20h, samedi soir, pour une deuxième représentation en deux jours, mais le spectacle affiche déjà complet.