Paul Kawczak présente son premier roman, Ténèbre, publié à La Peuplade. Il décrit le cheminement d’un géomètre belge pendant une mission en Afrique, le tout sur fond de colonialisme, de violence et de réalisme magique.
Paul Kawczak présente son premier roman, Ténèbre, publié à La Peuplade. Il décrit le cheminement d’un géomètre belge pendant une mission en Afrique, le tout sur fond de colonialisme, de violence et de réalisme magique.

Paul Kawczak: entre l’Europe et l’Afrique

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
L’Europe malade d’elle-même. Le continent où s’est déroulée la boucherie de 14-18, prélude à l’horreur de toutes les horreurs que fut l’Holocauste. C’est elle qui se trouve au coeur du premier roman de Paul Kawczak, Ténèbre, disponible en librairie à compter du 23 janvier. Bien qu’il ait campé l’histoire en Afrique, plus spécifiquement dans la partie du Congo colonisée par le roi des Belges à la fin du 19e siècle, le portrait brossé par l’écrivain saguenéen, originaire de la France, montre sans complaisance de quelle manière un foyer de civilisation, celui qui a nous a donné Léonard de Vinci, Shakespeare et Bach, a perdu ses repères.