C’est avec la grande joie qu’on lui connaît que Paul Daraîche était de passage à Jonquière en musique, jeudi soir. La pluie n’a pas empêché les festivaliers de venir apprécier les nouvelles chansons du chanteur country. Présentant son plus récent album, dans un tout nouveau spectacle, celui qui cumule une cinquantaine d’années de carrière a chaudement remercié les amateurs qui avaient bravé la pluie pour lui.

Paul Daraîche: l’amour inconditionnel du country

Les festivaliers étaient peu nombreux pour le spectacle de Paul Daraîche à Jonquière en musique jeudi soir, mais les quelques centaines de personnes présentes ont démontré un amour inconditionnel pour le chanteur country.

Parfois sous une pluie diluvienne, les amateurs sont restés debout à chanter des classiques du country québécois et à découvrir les nouvelles pièces du Gaspésien d’origine dans un nouveau spectacle. Quelques fidèles ont même débuté un fameux set carré les pieds bien trempés.

Bien que plusieurs personnes aient quitté les lieux en raison des conditions difficiles, la vedette de la soirée n’a pas perdu son superbe sourire et son amour de la scène. Sa joie contagieuse a conquis les plus courageux, ce qu’il n’a pas manqué de souligner à plusieurs reprises en les remerciant de leur présence et de leur courage.

Il a même répété après avoir quitté la scène, que « la foule de Jonquière était merveilleuse » et que les gens de la région « sont incroyablement chaleureux ».

Une soirée en famille

Partager la scène avec son enfant doit être une expérience incroyable. Dans ce spectacle d’une heure et demie, l’icône du country a eu l’occasion de chanter en duo avec sa fille Émilie. Un moment qui a gagné le cœur des amateurs.

Un c’est bien, mais deux c’est mieux. Un dicton qui s’emploie bien pour plusieurs situations, mais qui a une saveur particulière pour les festivaliers de jeudi soir. Après le passage sur scène d’Émilie Daraîche, c’est le fils de Paul, Dan, qui s’est avancé pour interpréter quelques chansons, lui qui occupe déjà l’arrière de la scène sur la batterie qui accompagne son père.

Pourquoi ne pas rester dans les dictions, jamais deux sans trois. Paul Daraîche a transmis son talent à un troisième enfant. Son autre fille Katia est venue compléter le quatuor familial en chantant elle aussi, en compagnie de son père, amenant avec elle la plus forte pluie de la soirée.

Le moment de son entrée a coïncidé avec l’augmentation du débit d’eau venant du ciel, ce qui a semblé allumer les plus dévoués à passer une soirée magique. Cette pluie n’a que très peu diminué jusqu’aux dernières notes de la soirée, mais aux cris des dizaines de courageux encore sur place à 23 h, rien n’aurait pu interrompre leur moment en compagnie du chanteur de 72 ans.

Paul Daraîche a offert un contenu accrocheur qui a réchauffé le cœur des courageux et qui a fait taper du pied les amateurs, même ceux qui n’ont pas une oreille pour la musique country.