La formation Québec Redneck Bluegrass Project sera en spectacle, samedi, à 20 h, sur la Zone portuaire, dans le cade du Festival des bières du monde de Saguenay.

Pas de répit pour Québec Redneck Bluegrass Project

C’est devenu une marque de commerce : un concert de Québec Redneck Bluegrass Project (QRBP) n’est pas toujours de tout repos, au grand plaisir des spectateurs. Les festifs membres de la formation régionale graviteront ici une bonne partie de l’été, à commencer par leur prestation de samedi soir, sur la Zone portuaire de Chicoutimi, dans le cadre du Festival des bières du monde de Saguenay. En entretien avec Le Progrès, la violoniste Madeleine Bouchard était gonflée à bloc pour cette succession de spectacles.

Jointe alors qu’elle embarquait pour Baie-Saint-Paul, où QRBP allait se produit tard vendredi soir, dans le cadre du Festif ! , Madeleine Bouchard affichait un enthousiasme aussi énergique que les mélodies de la formation saguenéenne. « On est un peu dans un rêve ces temps-ci. Chaque endroit qu’on visite affiche complet, les gens chantent nos chansons et s’éclatent à fond ! », s’exclame la native de Chicoutimi-Nord, tout comme ses acolytes JP et François du quartier Saint-Luc.

Intarissable d’anecdotes lors des spectacles, l’instrumentiste souligne les demandes en mariage entre deux chansons et les barrières de sécurité qui sautent au-devant de la scène, et se remémore la prestation du 9 juillet dans le cadre de Festivalma, dans la ville d’où est natif Nick, le mandoliniste dont l’alias est Capitaine Cool.

« En plein lundi, sous une pluie battante, de voir cet amphithéâtre rempli à craquer, c’était malade. Au lendemain, les gens faisaient la file sur trois rues afin d’entrer dans l’Impérial, où nous nous produisions pour le Festival d’été de Québec, raconte Madeleine Bouchard. »

Régénérés et parés
En ce qui a trait aux spectacles à venir, elle avoue que chaque concert est différent, mais avec un dénominateur commun : le plaisir.

Après un repos bien mérité, les membres de la formation régionale entament une longue séquence aux quatre coins de la région.

Et à la suite de la pause d’une année et demie que se sont offerte les membres, tout de suite après la sortie de Royal Réguine, leur quatrième album, les lurons sont d’attaque pour de longues veillées – et ils en sont capables. « La pause fut bénéfique pour tous. JP a beaucoup écrit. Moi, j’ai profité de ma famille. Mine de rien, on revenait d’une tournée de 35 à 40 dates, et comme chaque représentation est un party, on avait besoin d’un répit pour régénérer nos foies et nos esprits », confie la musicienne. Si la mouture du spectacle de QRBP dans le cadre du Réguine Tour est conçue pour durer jusqu’à deux heures trente minutes, une version écourtée sera livrée aux festivaliers, samedi.

« Ça ne veut pas dire qu’on écourte le party, par contre ! », s’esclaffe Madeleine Bouchard.

Québec Redneck Bluegrass Project se produira aussi à Roberval, dans le cadre de la Traversée du lac Saint-Jean, le 27 juillet. Le Bistro de L’Anse-Saint-Jean les attend le lendemain. Le Haut-du-Lac suivra, alors qu’ils envahiront le Spectrum de Dolbeau, le 25 août, et le Vieux-Couvent de Saint-Prime, le 7 septembre.

Les 40 ans de JP
C’est à l’hôtel La Saguenéenne que sont conviés, le 22 septembre, amis et fans du quatuor assoiffé – de musique, on s’entend –, pour festoyer les quarante bougies de celui qu’on surnomme Le Pad, aux commandes de l‘harmonica, de la guitare et des voix, et aussi derrière bon nombre de textes et musiques.

« Plusieurs invités seront avec nous sur la scène, pour une soirée qui risque d’être mémorable », affirme Madeleine Bouchard, précisant que les membres tenaient aussi à ce que la tournée se termine à Chicoutimi.

D’autres surprises sont à prévoir, sans grand étonnement, connaissant le carnet de route des membres. Les billets sont en vente sur lepointdevente.com.