Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, Pierre Mazurette, président de Diffusion Saguenay, ainsi que le député de Dubuc, Serge Simard, et le ministre Luc Fortin ont annoncé l'entente de principe en vue de la restauration prochaine du Théâtre Palace au coût de 4,5 M $.

Palace Arvida: Québec s'engage pour 1,5 M $

Un premier acte a été joué dans la rénovation du Théâtre Palace Arvida. Le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, a annoncé jeudi la conclusion d'une entente de principe pour l'octroi d'une somme de 1,5 million $ dans le cadre du projet de restauration globale de 4,5 millions $.
Un second acte est attendu dans les prochaines semaines, mettant cette fois en scène le gouvernement fédéral de qui on attend une annonce semblable provenant du Fonds du Canada pour les espaces culturels de 168 millions $ qui s'ajouterait à l'enveloppe de 1,5 million $ que prévoit aussi investir Saguenay.
Le ministre Fortin, accompagné du maire Jean Tremblay, du président de Diffusion Saguenay, Pierre Mazurette, et du député de Dubuc, Serge Simard, a mentionné que l'argent investi permettra à Diffusion Saguenay d'aller de l'avant pour la restauration d'une institution importante au plan patrimonial puisque le Palace est présent dans le secteur depuis 1927. La diffusion de films muets et en anglais, la présence sur scène de grandes vedettes de calibres internationales, l'affectation de l'immeuble comme bar, cabaret et salle de spectacles ont été abordées par le ministre Fortin, le maire Jean Tremblay et Serge Simard.
Les travaux prévus à l'immeuble concernent la réparation de la toiture, les fondations et les murs, la ventilation, la climatisation et le chauffage de même que l'éclairage et l'alimentation électrique. Des améliorations aux loges, au foyer et à la cuisine seront également réalisées ainsi que la construction d'un nouvel escalier.
Parmi les conditions de l'entente signée, Diffusion Saguenay doit compléter le montage financier, une tâche qui consiste essentiellement à convaincre le gouvernement fédéral de fouiller dans ses goussets. Le ministre Fortin s'est montré optimiste que d'ici six à huit semaines, une réponse favorable soit annoncée compte tenu de la mobilisation du milieu en faveur du projet. « Québec et Ottawa ont la responsabilité que la culture rayonne partout sur le territoire. On pose le geste. Je m'attends à ce que le fédéral bouge si l'on veut débuter les travaux le plus rapidement. Pour l'instant, je n'ai pas d'indication que le fédéral va donner une réponse », a déclaré M. Fortin.
Le président de Diffusion Saguenay souhaite lui aussi que des annonces soient faites rapidement d'autant plus que le maintien de l'immeuble en état représente une facture annuelle de 80 000 $ sans aucun revenu possible, et ce, depuis deux ans. Une fois le chèque obtenu, Diffusion Saguenay doit procéder aux appels d'offres pour la sélection des ingénieurs, la réalisation des devis, etc., avant de procéder à un nouveau processus pour le choix de l'entrepreneur.
M. Mazurette a mentionné qu'une fois remis en état, le Théâtre Palace aura la même vocation en avouant espérer le retour en ses murs de la troupe Québec Issime.
Sur ce point, le retour est acquis, selon le producteur Pierre Doré, pour qui l'immeuble représente une véritable institution dans le milieu. M. Doré ajoute que la décision de produire des spectacles à l'ancienne église Saint-Jacques n'a été qu'une alternative puisque l'idée de départ était d'en faire un centre de préproduction. « Je vous le dis. Pour Québec Issime, si on existe encore, c'est en raison de la présence du Palace. C'est un attrait touristique incroyable. »
Investissements
Depuis 2009, ce sont 2,7 millions $ qui ont été octroyés en deniers publics pour des travaux d'urgence, rénovations, acquisitions de l'immeuble et frais de gestion provenant des divers paliers de gouvernement, ce qui portera la facture à 7,2 millions $ incluant le projet de 4,5 millions $ à venir.
Autant le ministre Fortin que le maire Jean Tremblay ont reconnu que la restauration d'immeubles patrimoniaux de grand âge coûte cher, mais que les gouvernements supérieurs n'avaient pas le choix de les préserver.
Le maire Tremblay a conclu qu'il y a des choses plus décourageantes en ajoutant qu'une construction neuve coûterait peut-être plus cher.
Le Palace Arvida
Sylvain Gaudreault heureux
Le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, se réjouit de l'annonce du ministre de la Culture et des Communications du Québec, Luc Fortin. « Au printemps dernier, j'ai eu l'occasion de sensibiliser le ministre Fortin à l'importance de rouvrir le Théâtre Palace Arvida et j'ai pu insister lors de son passage au début du mois d'août. Je suis donc heureux d'avoir contribué au dénouement positif d'aujourd'hui », a déclaré Sylvain Gaudreault.
Le dossier du Théâtre Palace a en effet été au menu d'une rencontre de travail tenue avec le ministre Luc Fortin qui s'est déroulée à l'Assemblée nationale le 7 juin 2016. Le ministre avait pu constater l'importance du bâtiment dans le projet de valorisation patrimoniale du secteur lors de sa tournée le 8 août 2016.
« Ce projet fait l'unanimité, non seulement parce qu'à terme, un bâtiment patrimonial sera rénové, mais aussi parce que la réouverture du Palace ramènera un achalandage commercial pour nos marchands locaux, qui animent le centre-ville historique d'Arvida », a conclu le député de Jonquière.