Cette photographie a été captée en février 2010, au Théâtre du Palais municipal de La Baie. Ce concert dirigé par Kent Nagano est le dernier que l’Orchestre symphonique de Montréal a présenté au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il sera de retour le 18 septembre, à Mashteuiatsh.

OSM: les 240 billets s’envolent

Le concert que l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) présentera le 18 septembre, à 20 h, au gymnase de Mashteuiatsh, suscite un tel engouement que les 240 billets ont été écoulés en moins de deux heures, mercredi, au coût de 25 $ l’unité. On avait prévu deux soirées pour mener à bien cette opération. La seconde a évidemment été annulée, confirme Dave Casavant, conseiller aux communications pour Pekuakamiulnuatsh Takuhikan.

« Toutes les places étaient réservées aux membres des Premières Nations. On pensait que ça allait bien se vendre, mais on ne pouvait prévoir à quel rythme. Un kiosque avait été installé à la Salle communautaire et il y a eu un buzz. Les gens sont contents d’avoir la chance d’assister à un concert de cette qualité », a-t-il mentionné vendredi, lors d’une entrevue accordée au Progrès.

Ce sont des représentants de l’OSM qui ont choisi le gymnase après avoir examiné différentes options, dont l’église. Ceux qui ne pourront s’y rendre pour voir le maestro Kent Nagano et ses musiciens auront la possibilité de vivre cet événement par le truchement de la radio locale, CHUK 107,3, qui le diffusera en direct. Il s’agira de la première présence du chef et de son orchestre dans la région depuis leur passage au Théâtre du Palais municipal de La Baie, en février 2010.

« Ça a créé un impact certain parmi les membres de la communauté. Il s’agira d’un beau gros événement pendant lequel l’OSM va présenter un opéra », souligne Dave Casavant. L’oeuvre en question, intitulée Chaakapesh : le périple du fripon, a été composée par Matthew Ricketts à partir d’un livret de Tomson Highway. Commandée par l’orchestre, elle a été interprétée pour la première fois au début de septembre.

Le processus de création a mené les auteurs dans la communauté nordique d’Ivujivik, ce qui a donné lieu à des échanges fructueux avec des artistes autochtones. Dans le même esprit, la narration sera assurée en innu et en inuktitut par Florent Vollant et Akinisie Sivuarapik au cours de la tournée qui aura lieu du 9 au 19 septembre. Après des escales à Kuujjuaq, Salluit et Kuujjuarapik, les interprètes se dirigeront à Oujé-Bougoumou, Mashteuiatsh et Uashat mak Mani-Utenam.

« Un projet qui englobe une création, une tournée et des échanges culturels, voilà qui constitue une manière audacieuse de réinventer nos pratiques comme orchestre moderne. Avec notre voyage vers le nord, nous repoussons les frontières physiques et artistiques de nos pratiques pour créer et mettre en commun des oeuvres exceptionnelles », a fait valoir Kent Nagano par voie de communiqué.