Olivier Simard, chanteur du groupe Orloge Simard, était fier d’avoir l’occasion de prouver son engagement envers sa communauté en offrant un spectacle gratuit pour la corporation Patrimoine Saint-Édouard.

Orloge Simard version acoustique et non censurée

La corporation Patrimoine Saint-Édouard a pu compter sur la présence d’Orloge Simard, vendredi soir, pour son événement de mobilisation. Le groupe de La Baie a offert un rare concert en formule acoustique afin d’appuyer le projet de revitalisation de l’église Saint-Édouard, en bibliothèque.

Des centaines de spectateurs étaient attendus à 21 h, vendredi soir, pour une performance intimiste du groupe. La soirée avait pour but de mobiliser la population à la sauvegarde du bâtiment de l’église Saint-Édouard, en y transférant la bibliothèque de La Baie, question de revitaliser le secteur Port-Alfred.

Aucune cotisation n’était demandée au public, mais les dons pour la corporation étaient acceptés.

Pour le chanteur d’Orloge Simard, Olivier Simard, il était très important pour le groupe de redonner à la communauté. « On est des jeunes qui sont fiers de notre région, et on considère que ce projet, ce serait une bonne façon de revitaliser notre petite ville. Tout ce qui est artistique, on aime ça, et un lieu de culture, on appuie ça jusqu’au bout. On pense que ce serait une bibliothèque magnifique et appréciée de tous », a-t-il ajouté.

Marc Simard, père d’Olivier, Hanny Rasmussen, vice-présidente de la corporation du Patrimoine Saint-Édouard, Mathieu Roy, copropriétaire d’HopEra, Martin Saint-Pierre, président de la corporation et Olivier Simard, chanteur d’Orloge Simard, étaient fiers de travailler ensemble pour un projet visant la revitalisation de l’église Saint-Édouard.

Si certains peuvent être surpris du choix du groupe, le chanteur, lui, ne l’est pas.

« Ça se peut que les gens aient des idées préconçues sur ce que l’on pense, mais on trouve que c’est une belle occasion de prouver notre engagement envers la région », a-t-il renchéri.

Même si les paroles d’Orloge Simard sont parfois grivoises, le groupe était bien à l’aise de jouer devant un ancien lieu de culte et n’avait prévu aucune censure.

Les gens de la corporation Patrimoine Saint-Édouard ne pouvaient être plus heureux de ce partenariat. Hanny Rasmussen, vice-présidente, était fière de la décision du groupe de s’impliquer. « Ce qui m’impressionne d’Orloge et sa gang, c’est comment ces jeunes viennent nous appuyer et comment ils ont à coeur le patrimoine. On a besoin de tous les appuis du niveau intergénérationnel. »

Le spectacle d’Orloge Simard pour la revitalisation de l’église Saint-Édouard a pu voir le jour grâce au travail d’Hanny Rasmussen, vice-présidente de la corporation du Patrimoine Saint-Édouard, Martin Saint-Pierre, président de la corporation et Olivier Simard, chanteur d’Orloge Simard.

C’est d’ailleurs un point que son collègue, Martin Saint-Pierre, appréciait de l’appui du groupe. Grâce à eux, des jeunes allaient venir à l’église et peut-être qu’en regardant le spectacle avec le bâtiment en arrière-plan, ils auraient le goût de s’impliquer à sa revitalisation.« Ça donne une autre image du patrimoine, que ce ne sont pas seulement des baby-boomers qui s’occupent de ça. Ce ne sont pas juste des gens d’Église, c’est tout le monde. Peu importe ton âge, peu importe ta croyance, tu peux apprécié la beauté du patrimoine et son importance », a-t-il révélé.

Depuis trois ans, la corporation organise différentes activités pour faire revivre le secteur. M. Saint-Pierre est optimiste et disait : « L’église n’est pas encore aménagée, et on réussit à la faire vivre, depuis trois ans, à faire plein d’événements, à attirer les gens en sortant des sentiers battus. On fait toujours ça à l’extérieur, mais imaginez-vous ce qu’on va faire lorsqu’elle sera aménagée à l’intérieur. »