Olivier (et son groupe) alias Orloge Simard dépeint avec humour et absurdité les excès du vrai monde et de la réalité quotidienne, dans un univers « cartoonesque » de sexe, drogue et rock and roll.

Orloge Simard | La Fabrique culturelle

Le groupe de musique saguenéen Orloge Simard pourrait être qualifié de « peu recommandable ». Il ne joue pas à la radio. Il a pourtant une carrière bien engagée auprès d’un public nombreux, et bien au-delà de sa baie natale; il faisait d’ailleurs salle comble au Café campus de Montréal, le 4 avril dernier. Après la production de trois albums, le quintette a entamé l’enregistrement du prochain dont la sortie est prévue en septembre.

L’hiver dernier, au Festi-frette de La Baie, Orloge Simard était suivi par l’équipe de La Fabrique culturelle, le temps d’un reportage pour connaître ce qui se cache derrière ses « mauvais » garçons. Voyez le résultat et découvrez la vraie nature d’Orloge. Derrière le personnage de scène et de rock, il y a du théâtre; le Baieriverain Olivier Simard nous fait comprendre la bête.

Crédits

Coordination: Télé-Québec Saguenay–Lac-Saint-Jean: Jocelyn Robert

Réalisation, caméra et montage: Sylvie Gravel

Technicienne de production: Julie Pelletier

Crédit-œuvres: Orloge Simard

Remerciements à: Olivier « Orloge » Simard (voix et guitare), Guillaume Bouchard (basse), Maxime Bouchard (batterie), Andy Ellefsen (clavier), Jimmy Descôteaux (guitare), Laura-Jessica Boudreault et toute l’équipe du Festi-Frette de Saguenay.