Jean-Marc E. Roy, de La Boîte de Pickup, François Viel, de la Web Shop, Cathleen Vickers, directrice des collections et de la recherche de La Pulperie, et Rémi Lavoie, directeur général adjoint et directeur des expositions, ont dévoilé le nouveau site Internet et la vidéo.

Nouvelle image «techno» pour La Pulperie

La Pulperie de Chicoutimi s’offre une cure de beauté au plan technologique alors qu’un nouveau site Internet et une nouvelle vidéo corporative sont maintenant disponibles. Deux entreprises régionales ont travaillé aux nouvelles créations. Le site Internet est l’oeuvre de La Web Shop alors que la vidéo est une production de La Boîte de Pickup.

La Web Shop a eu le mandat de la refonte visuelle du site maintenant compatible avec les différents appareils mobiles. Après plusieurs mois de travail, la plateforme Web de La Pulperie de Chicoutimi offre plusieurs nouveautés. Une partie de l’offre muséale y est désormais présentée. La section Mise en valeur met en lumières les objets, les oeuvres d’art et les lieux du musée régional. Grâce à une subvention du Plan culturel numérique du Québec, la page Collections présente en statistiques les différentes collections. De plus, une galerie d’objets présente une partie de la collection du Musée régional de 26 000 éléments. La population pourra dorénavant soumettre des objets grâce au formulaire qui se trouve dans la section Collections. Il sera également possible de faire un don ou de devenir membre de La Pulperie grâce à une procédure maintenant informatisée.

Vidéo corporative

Étant appelée à se vendre de plus en plus, et ce, même à l’étranger, l’organisation de La Pulperie avait besoin d’une nouvelle carte de visite. Le mandat de réaliser une vidéo corporative a été confié à La Boîte de Pickup. La création régionale de huit minutes permet de découvrir le site à travers les quatre saisons. L’architecture et la nature du site sont présentées sous leur meilleur jour grâce à des images captées par drones. Des témoignages et des vidéos des activités et expositions en cours servent l’histoire. 

Contrairement à la traditionnelle vidéo corporative, Jean-Marc E. Roy, cofondateur de La Boîte de Pickup, explique avoir eu une approche tirant plus sur le documentaire. « On voulait créer une histoire qui peut rattacher les individus au lieu physique et au lieu d’exposition. Notre approche est de mettre l’humain de l’avant. C’était important pour nous de se démarquer de ce qui se fait dans le domaine de la vidéo corpo. On voulait faire plus que de montrer de belles images. On a choisi d’aller plus vers le sentiment », ajoute-t-il.