NOFX met le feu à la foule

Les cheveux teints en bleu, vêtu d’une robe rose, Fat Mike a fait son entrée sur scène devant un public déchaîné, samedi soir. Près de 8000 personnes se sont déplacées pour assister au spectacle, qui a bénéficié d’une température plus clémente en fin de soirée.

S’adressant souvent au public, essayant de parler un peu en français, les artistes de NOFX s’en sont donné à cœur joie sur la Zone portuaire de Chicoutimi. 

Chaque chanson était accompagnée des hurlements du public et d’un tonnerre d’applaudissements, une ambiance survoltée qui a donné lieu à quelques débordements. 

Après quelques minutes, plusieurs membres de l’assistance ont fait fi des barrières de sécurité et ont tenté de se rapprocher de leurs idoles, un effet qui a fait mouche, la foule faisant tomber les barrières pour mieux occuper l’avant-scène. Plusieurs spectateurs se sont également chargés de lancer des canettes de bière pleines dans les airs à plusieurs reprises pour manifester leur joie. 

Les manifestations de joie n’ont pas semblé déranger le groupe, qui a continué son spectacle avec la même énergie électrisante qu’au départ.

Orage violent

Un peu plus tôt dans la soirée, un orage avait éclaté peu avant la prestation des Vulgaires Machins, et a failli avoir raison du spectacle. Si quelques festivaliers, plusieurs portant des chandails de NOFX, ont tenu à braver la pluie pour s’assurer d’une place aux premières loges, la majorité des spectateurs ont attendu la fin de la tempête pour se manifester.

L’équipe technique venait tout juste de retirer les bâches des instruments lorsque la pluie a éclaté à nouveau, occasionnant à la programmation un retard de plus d’une demi-heure. Finalement prêt à commencer, le spectacle a dû être retardé une seconde fois, un nouvel orage ayant éclaté pendant la présentation. L’annonce n’a pas plu aux spectateurs, qui ont fait connaître leur mécontentement en huant, certains même en jetant des canettes de bière sur la scène.

Lorsque les Vulgaires Machins se sont finalement présentés, c’était sous de chaleureuses acclamations du public. Ils ont ouvert la soirée avec Cocaïnomane, chantée en duo avec la foule. 

Guillaume Beauregard était en forme, saluant les spectateurs d’un vibrant « Bonsoir Chicoutimi! » avant de blaguer à propos des orages. Que ce soit Parasites, Un vote de moins ou Comme une brique, le groupe a maintenu le même niveau d’énergie tout au long de sa performance, fortement appréciée du public.

Un duo rap surprise

De leur côté, les rappeurs Fouki et Koriass ont surpris leurs admirateurs et ont offert une performance combinée, un moment qualifié « d’historique » par les organisateurs. La décision, spontanée, semblait provenir des deux artistes et a provoqué le délire du public, qui a attendu le début du spectacle pendant plus d’une heure.