Naissance inopinée  d'une vocation d'auteure

Parfois, il suffit d'un coup de pouce du destin pour donner naissance à une vocation. C'est ce qui est arrivé à une fillette âgée de neuf ans, Sandrine Paquin-Laberge, à la suite de sa visite aux bureaux des éditions VIVAT de Chicoutimi, il y a quelques mois. Un échange avec l'éditrice Claire Bouchard, qui lui a demandé si elle avait une histoire à raconter, s'est révélé si fructueux qu'il en a résulté un livre intitulé L'Inséparable.
Sandrine Paquin-Laberge a créé son premier livre, <i>L'Inséparable</i>, après une rencontre avec l'éditrice Claire Bouchard, de la maison VIVAT.
« Elle voulait voir comment fonctionnait notre maison et en l'entendant parler de son histoire, celle d'un oiseau qui s'était posé sur la tête de sa mère, j'ai trouvé que Sandrine s'exprimait bien. Elle a produit trois pages à cette occasion et je l'ai invitée à continuer », a mentionné Claire Bouchard il y a quelques jours, lors d'une entrevue accordée au journal.
Rien ne laissait croire qu'une fois revenue à la maison, l'enfant persisterait. Or, elle est demeurée chevillée à cette histoire d'un inséparable qui s'était pointé inopinément à son domicile. Comme il s'agit d'une espèce exotique, ses chances de survie dans la nature étaient nulles, ce qui a poussé la famille de l'auteure à rechercher les propriétaires de l'oiseau.
« C'est ce que montre le livre, les efforts consentis à cette fin. Ça témoigne de la détermination de l'héroïne qui, tout comme Sandrine, est âgée de neuf ans. On sent également un grand respect pour les animaux », fait valoir Claire Bouchard. Elle ajoute que le manuscrit était si bien fignolé que le travail de correction a été relativement aisé.
Lancé au début d'avril, L'Inséparable est devenu le premier ouvrage intégré à la collection Sandrine, laquelle découle du désir de l'auteure de pousser cette expérience plus avant. Un deuxième texte creusera le même sillon, alors qu'il verra se déployer une histoire centrée sur un écureuil. « J'espère que ça encouragera d'autres jeunes à créer des livres. Ils écrivent déjà beaucoup sur les médias sociaux », énonce l'éditrice.
Sandrine Paquin-Laberge est la quatrième auteure jeunesse publiée chez VIVAT. Elle a été précédée par Gabrielle Lauzon-Lalonde (AngeDiane... l'élue des Dieux), Emmanuelle LeBlond (La destinée de Leïla) et July Duchesne-Doucet (Pattes de velours). Son livre est aussi l'avant-dernier de la saison 2016-2017 pour la maison régionale, qui aura lancé dix titres au cours de cette période.
« C'est beaucoup, à une époque où le contexte n'est pas idéal pour faire de l'édition. S'il n'y avait pas de retraités au sein de l'équipe, donc aucun salaire à payer, ce serait difficile de continuer », reconnaît Claire Bouchard. 
Elle se réjouit cependant du succès que certains ouvrages ont connu, en particulier Le savoir-vivre au quotidien, de la Jonquiéroise Édith Bouchard. Il a été vendu partout au Canada, notamment dans des écoles, ce qui en a fait une manière de best-seller.