Jérôme Couture sera le parrain du 26e Festival de la chanson de Saint-Ambroise, un événement tenu du 14 au 19 août.

Moins de compétiteurs, autant de contenu

«Il s'agit d'un gros «move». Il faut briser la routine», énonce la directrice générale du Festival de la chanson de Saint-Ambroise, Barbara Savard.
Joignant le geste à la parole, elle a réduit le nombre de participants de 60 à 48 en vue de l'édition 2017, tenue du 14 au 19 août. Les galas seront donc allégés puisque dans chaque catégorie, on entendra trois candidats au lieu de quatre. Le public ne sera pas perdant, toutefois, parce que le comité organisateur proposera des activités susceptibles de retenir son attention avant et après la période consacrée au concours.
Au début de la soirée, par exemple, on reviendra avec le 5 à 7, de même que la vitrine réservée aux auteurs, compositeurs et interprètes. Cette formule lancée l'été dernier, ce qui coïncidait avec les 25 ans du festival, a été appréciée. «Il y a des journées où plus de 200 personnes étaient présentes à l'Aréna Marcel-Claveau. Ça fait partie des belles choses que nous avons installées», fait observer Barbara Savard.
Toujours au centre sportif, le cabaret tenu en fin de journée reprendra du service. La programmation sera dévoilée dans quelques mois et témoignera de sa volonté de maximiser l'impact de ce rendez-vous. Toujours en lien avec la réduction du nombre de concurrents, elle voit des avantages pour ceux qui auront survécu à l'examen de leur dossier par les membres du jury (pour s'inscrire, on envoie une captation vidéo d'ici au 20 avril, à l'adresse www.chansonsaintambroise.com).
«En adoptant cette mesure, l'un de nos objectifs consiste à approfondir l'expérience qu'ils vivront au cours du festival. Ça touche, entre autres, la formation», affirme la directrice générale. Ce qui ne changera pas, en revanche, c'est le souper spectacle, qui sert aussi d'activité-bénéfice. C'est toujours le parrain qui aura le mandat d'animer cet événement, en l'occurrence Jérôme Couture.
Familier avec le concours, où il a déjà triomphé dans la catégorie Interprète 18 ans et plus avant de s'imposer à La Voix, le Saguenéen prolongera une jolie séquence marquée par la participation de Martin Deschamps, Marjo et Robert Charlebois. «Pour le spectacle, le mandat est clair. On veut que ce soit le party», souligne Barbara Savard.
Elle croit également que Jérôme Couture fera merveille auprès des concurrents, tout au long de la semaine.
«Nous aurons un parrain généreux, un artiste qui connaît une belle carrière et qui est content d'avoir été choisit, se réjouit la directrice générale. Comme il a déjà fait le concours, sa présence nous inscrit dans une belle continuité.»