Mes Aïeux sera en spectacle à La Baie dans le cadre des Grandes Veillées le 24 août prochain, 21 h. Après une pause de plus de six ans, le groupe a choisi de faire un arrêt au festival dans le cadre de sa brève tournée estivale qui ne compte que quelques dates.

Mes Aïeux aux Grandes Veillées de La Baie le 24 août

Mes Aïeux sera des Grandes Veillées de La Baie. Après une absence sur scène de plus de six ans, la formation effectuera un passage au festival le 24 août prochain dans le cadre d’une brève tournée estivale de quelques dates.

Les festivaliers ont de quoi se réjouir. La formation qu’ils espèrent depuis 13 ans se produira enfin sur la scène aménagée en bordure de la rivière Saguenay.

Des milliers de personnes seront attendues à La Baie le 24 août prochain lorsque le groupe Mes Aïeux effectuera un retour dans la région après des années d’absence.

« Depuis la première année des Grandes Veillées que les gens nous demandent Mes Aïeux. Comme le groupe se relance, on leur a fait une demande et ils ont accepté », se réjouit Sophie Bouchard, responsable de la programmation et des communications du festival. « On est vraiment contents. On se l’est tellement fait demander que quand j’ai appris que ça allait se concrétiser, j’avais l’impression que ça ne se pouvait pas. Je pensais aux festivaliers qui vont être tellement contents. On a super hâte de les accueillir », affirme-t-elle.

Moins de 10 dates figurent à l’horaire du groupe pour la saison estivale. La Baie est le seul arrêt de la formation dans la région. La programmatrice du festival se considère choyée de l’accueillir. « Le festival existe depuis 13 ans, mais on ne bénéficie pas du même budget que d’autres événements. On est heureux que Mes Aïeux nous ait choisis. »

Sophie Bouchard, responsable de la programmation et des communications des Grandes Veillées de La Baie, est heureuse d’accueillir Mes Aïeux, le groupe le plus souvent demandé par les festivaliers depuis les débuts du festival.

La présence de Mes Aïeux s’est fait attendre, mais Sophie Bouchard estime que c’est justement le temps qui a passé qui permet aujourd’hui aux Grandes Veillées de recevoir le groupe.

« Le groupe était en pause officielle. Pendant ce temps, Les Grandes Veillées ont grandi. Au début, on recevait quelques groupes peu connus par la majorité des gens. De plus en plus, on est allé chercher des formations plus connues. On a franchi un premier pas avec la famille Leahy où environ 6000 personnes se sont rassemblées. C’est là qu’on a vu qu’on était capable d’accueillir autant de gens et qu’on est allé chercher les Ashley MacIsaac, Alain François et Bodh’aktan. »

Des milliers de personnes seront attendues à La Baie le 24 août prochain lorsque le groupe Mes Aïeux effectuera un retour dans la région après des années d’absence.

La programmation complète de l’édition 2019 des Grandes Veillées sera dévoilée à la mi-juin.

Des milliers de personnes seront attendues à La Baie le 24 août prochain lorsque le groupe Mes Aïeux effectuera un retour dans la région après des années d’absence.

+

UNE OCCASION À SAISIR POUR LES AMATEURS

Mes Aïeux, ses pièces les plus festives, une scène à quelques pas de la baie des Ha ! Ha !, tous les ingrédients seront réunis le 24 août prochain pour créer un moment unique. Les fans de Mes Aïeux doivent saisir l’occasion qui s’offre à eux, puisque le groupe ne fait aucune promesse en ce qui concerne son avenir. 

« Faut être là quand ça passe », confirme Marie-Hélène Fortin, violoniste et chanteuse de Mes Aïeux. « On n’a pas envie de faire de promesse, mis à part que ça va fêter. Je ne sais pas si c’est l’âge, mais on voit les choses au jour le jour. Amusons-nous, on verra après », affirme-t-elle au cours d’un entretien téléphonique. 

Si les musiciens ignorent ce que leur réserve l’avenir, une certitude réside dans le fait qu’ils se produiront à quelques reprises cet été, notamment à Tadoussac, Québec, Shawinigan et La Baie, dans le cadre d’une tournée baptisée La Revoyure. 

Pour l’occasion, ils présenteront les chansons issues de leurs différents albums qui se livrent le mieux en festival. 

« On a remanié des ‘tounes’, changé des arrangements. On pige dans nos chansons les plus festives. Ça ressemble à une rétrospective », décrit celle qui est impatiente de monter sur scène dans la région qui l’a vue naître. 

« Ma mère vient de La Baie, mon père de Chicoutimi. Je suis née à Chicoutimi, mais on a rapidement quitté pour que mon père poursuive ses études à Montréal. J’ai passé tous mes Noëls et tous mes étés au Saguenay. J’y ai mes racines et des liens de cœur », explique-t-elle. 

La découverte des Grandes Veillées de La Baie enthousiasme Marie-Hélène Fortin au plus haut point. « Je ne connaissais pas le festival. Voir un événement qui veut remettre le trad à l’honneur de façon éclatée, c’est stimulant. Le trad est une source d’inspiration pour nous qu’on mélange avec autres choses. »

Lorsque l’idée d’une tournée s’est dessinée, Mes Aïeux a rapidement accepté l’invitation du festival baieriverain. 

« On veut jouer, mais il fallait regarder nos disponibilités communes. On devait composer avec certaines contraintes, puisqu’on a tous des engagements. On a toujours aimé aller en région, on avait le désir de se promener et on est content de le faire. Le budget, pour nous, ce n’était pas un critère. Ce n’est plus notre gagne-pain principal. On a accepté les invitations qui nous stimulent. »

Effectivement, la pause du groupe amorcée après la tournée Le tour du printemps en 2013 a amené chacun des membres à explorer de nouvelles avenues. Stéphane Archambault a animé à la radio, Frédéric Giroux a fait des études en sommellerie, Benoît Archambault a écrit un livre pour enfants, Marc-André Paquet s’est remis à l’informatique et Marie-Hélène Fortin a complété un certificat en enseignement du yoga, en plus de devenir conseillère municipale de Rosemère.

« Après 20 ans d’existence, des enfants, on sentait un essoufflement, on avait un désir de se ressourcer, de s’inspirer. D’un commun accord, on a décidé de prendre une pause, de durée indéterminée. On n’a pas fait un plat avec ça. On a pris les choses au jour le jour en se disant qu’on verrait ensuite. »

Aujourd’hui, les membres du groupe sont convaincus que la pause a été bénéfique. 

« Ça amène une nouvelle énergie. L’idée de remonter sur scène est née dans les derniers mois et on est excités comme des jeunes premiers. On a hâte de revoir le public. On aborde la tournée avec enthousiasme. On a du fun. On a une énergie juvénile, la même qu’il y a 20 ans. »