L’amoureux des mots Mathieu Lippé sera en spectacle au Côté-Cour mercredi.

Mathieu Lippé à la rencontre des détenus

Les mots mènent la vie du conteur, chanteur et slameur Mathieu Lippé depuis une trentaine d’années. Ils le transportent un peu partout. Celui qui sera en spectacle à Jonquière mercredi ira même jusqu’à la prison de Roberval pendant son séjour dans la région pour rencontrer les détenus et leur donner un atelier d’écriture.

Pour la première fois de sa vie, l’ancien lauréat du Festival de la chanson de Granby transmettra son savoir à des prisonniers, et ce, dans le cadre d’un cours de français donné au centre de détention. Il ne compte pas pour autant modifier sa façon de travailler pour cette formation ni le contenu de son cours.

« Les ateliers que je donne sont déjà montés. L’attitude que j’ai peut parfois changer légèrement, mais il n’y a pas grand-chose à modifier, je crois. Ce sont des êtres humains normaux. Je les ai donnés à des personnes immigrantes qui arrivent de la Syrie, à de personnes qui écrivent depuis des années, etc. Je m’adapte tout le temps au moment présent. Je connecte avec les gens dans l’instant », explique-t-il, précisant que selon lui, l’écriture est une voie pour apprendre à se connaître.

Le contact avec les autres, peu importe la forme qu’il prend, a toujours été un moteur de création pour Mathieu Lippé. Cette connexion avec les gens le nourrit.

« Le métier d’artiste, c’est comme le métier d’aventurier, d’une certaine manière. Vite, on s’aperçoit que c’est les autres qui vont nous aider à poursuivre notre propre chemin. Devant l’immensité du travail à accomplir, la jungle du travail à faire, c’est pratique d’avoir quelqu’un qui connaît la jungle un peu mieux que nous », image-t-il.

Dans ces ateliers, qu’il proposera à plusieurs reprises pendant son passage dans la région, Mathieu Lippé revisite les règles de base de l’écriture. En assumant son art, sa parole, il espère amener d’autres personnes à faire la même chose.

En musique aussi

Mathieu Lippé profitera de sa visite au Saguenay pour présenter le spectacle inspiré de son disque Les amants de l’aube, lancé en 2017. « On est dans les dernières poussières de la traînée de l’étoile filante qu’a été ce projet-là », raconte-t-il.

Ceux qui voudraient voir ce spectacle auront donc une dernière occasion d’y assister. L’artiste originaire du Bas-du-Fleuve se consacrera bientôt à de nouveaux projets. Mathieu Lippé entre dans un cycle de création qui le mènera, dans un an, à la production d’un nouvel album, le quatrième de sa carrière.

« Je me laisse beaucoup de latitude pour l’instant. Je continue à sortir des chansons en mode single, mais présentement, je me laisse un peu guider par mes envies, par les chemins du plaisir, par ce qui me donne l’impression d’être vivant quand j’écris. Un moment donné, poursuit-il, tous les ruisseaux qui dévalent la montagne se rejoignent et forment une rivière. »

Mathieu Lippé sera au Côté-Cour mercredi soir.