L’histoire de Petit-Saguenay sera racontée dans Marguerite, un spectacle à grand déploiement.

Marguerite à Petit-Saguenay, un spectacle à grand déploiement

Petit-Saguenay met le paquet pour célébrer son centième anniversaire. Samedi, le village lancera en grande pompe, à l’aréna Roberto-Lavoie, un spectacle à grand déploiement intitulé Marguerite, lequel retrace les étapes de son histoire.

Marguerite s’inscrit dans la lignée des grandes productions régionales, comme La Fabuleuse Histoire d’un Royaume, mais revendique son originalité. Elle raconte plus d’un siècle d’histoire en faisant appel à différentes disciplines artistiques, soit la saynète, le conte, le chant choral et la marionnette. Ces disciplines mettent à profit tout le talent et la créativité qu’on retrouve chez les Saguenois.

En entrevue, le maire de la municipalité, Philôme La France, précise qu’une bonne partie du village est impliquée dans cette production, qui sera présentée à neuf reprises cet été. «Il y a une soixantaine de personnes sur scène, majoritairement de Petit-Saguenay. Ça représente environ 10% de la population du village. À notre échelle, c’est une très grosse mobilisation.»

«C’est à l’image de notre tradition locale au niveau des arts et de la culture, ajoute M. La France. On a utilisé nos forces pour concevoir un spectacle qui marche.»

Marguerite tire son nom d’un des personnages principaux de la pièce. Dans le spectacle, le père de cette jeune fille lui fait le récit de Petit-Saguenay.

Programme

Cette idée originale d’Élias Côté, Richard Gagnon et Jean Bergeron, mise en scène par Éric Chalifour, se conjugue avec le programme d’activités spéciales mises en place pour le centenaire de la municipalité. Petit-Saguenay a voulu souligner cette année spéciale en créant de nouveaux produits culturels qui pourraient avoir une certaine pérennité dans le temps. Ces nouveaux produits, qui sont complémentaires, ont tous le même objectif: mettre en valeur l’histoire et la culture locale de ce village du Bas-Saguenay.

«Dans Marguerite, il y a des liens avec Racines, notre parcours fantastique en réalité augmentée. Il y a des esprits qui sont invoqués et qu’on peut voir avec notre téléphone intelligent. Ces esprits-là reviennent dans le spectacle, mais sous la forme de marionnettes. Des contes que l’on présente dans Odyssée, notre tour guidé avec le conteur Élias Côté, se retrouvent aussi en partie là-dedans», explique le maire, qui ajoute que l’ensemble retrace la manière dont les gens sont arrivés à Petit-Saguenay, du premier village de compagnie à aujourd’hui.

Philôme La France espère qu’une centaine de personnes assistera à chaque représentation et que Marguerite attirera au moins un millier de spectateurs cet été.

«On compte beaucoup sur la clientèle régionale. On pense que ça va intéresser les gens du Saguenay–Lac-Saint-Jean», indique le maire.

Le spectacle de 90 minutes est présenté en grande première le samedi 20 juillet. Il y aura ensuite deux représentations par semaine, les mercredis et jeudis, jusqu’à la fin août. Une représentation spéciale est prévue le 1er septembre lors des Grandes Retrouvailles, un événement qui veut attirer la famille élargie de Petit-Saguenay.

Les billets sont disponibles sur le site de Diffusion Saguenay.