Marché de Cannes: Nicolas Lévesque remporte un prix 

Les Libres de Nicolas Lévesque s’est illustré au Marché du film de Cannes. Le documentaire tourné à Roberval a remporté le prix Cineli Digital de la compétition Docs in Progress, vendredi. Il est ainsi devenu le seul film canadien récompensé dans le cadre de l’événement.

Le cinéaste robervalois a mis la main sur un des quatre prix du prestigieux événement, dont l’édition 2020 s’est tenue sur le Web, en raison de la COVID-19. Huit pays proposaient quatre films chacun. 

« Déjà, on était hyper contents d’être sélectionnés. La compétition était de qualité. Il y avait de très belles propositions. Je ne croyais pas en mes chances, affirme Nicolas Lévesque, au cours d’un entretien téléphonique. Être le seul film canadien qui a gagné, c’est l’fun. C’est un beau vendredi. »

Du 22 au 26 juin, Nicolas Lévesque et le producteur Jean-Philippe Archibald, de Canopée Médias, ont présenté leur film à des acheteurs et des distributeurs internationaux via Internet. 

Vendredi matin, ils ont appris qu’ils remportaient le prix au terme de l’événement. 

« Les jurés provenaient de partout dans le monde. Ils ont trouvé que j’avais un regard très sensible et authentique sur l’après-prison, sur comment on se réoriente pour avoir une vie normale. Ils ont aussi aimé la représentation du nord, avec la neige, décrit-il. C’est une très belle reconnaissance dans mon parcours, et cette distinction nous laisse croire que le film va avoir une belle carrière en festivals et à l’international », confirme Nicolas Lévesque. 

Le prix consiste en des services techniques en Europe. 

« C’est un troisième prix qui fait en sorte que dans l’idée que le film va avoir une vie en Europe, il va avoir sa copie là-bas. »

Le cinéaste s’attend à ce que le prix ait un impact sur la vie du film distribué par Spira, qui devrait se retrouver dans les festivals à l’automne et au cours de année 2021. « Déjà, on reçoit des courriels de distributeurs et d’agents de vente européens. Le marché du documentaire est très gros. Savoir qu’on apporte quelque chose de nouveau aux yeux des gens du milieu, c’est vraiment l’fun. »

Le prix fait aussi rayonner Canopée, dont Nicolas Lévesque est cofondateur. 

« C’est aussi une très belle reconnaissance pour notre équipe et pour notre entreprise, Canopée, dont le film Les Libres est le premier long métrage financé », confirme Jean-Philippe Archibald. 

Effectivement, Nicolas Lévesque avait pu mettre la main sur une bourse de Téléfilm Canada dans le cadre du programme Talents en vue pour la réalisation du film. 

Son film avait ensuite obtenu une des quatre places disponibles pour la section documentaire Cannes Doc du Marché du film de Cannes offertes dans le cadre du Docs in Progress - Showcase canadien.

Lire aussi: Un film de Nicolas Lévesque au Marché de Cannes

Les Libres, un documentaire de 90 minutes, présente le parcours de quatre individus qui, à leur sortie de prison, se retrouvent chez Stagem de Roberval, une usine de transformation du bois qui fait de la réinsertion sociale et professionnelle des personnes éloignées du marché du travail.

Le documentaire a été entièrement tourné à Roberval.