Marc-Urbain Proulx lance Splendeurs, misères et ressorts des régions : vers un nouveau cycle de développement régional, un septième livre personnel en carrière.

Marc-Urbain Proulx lance un nouvel ouvrage

Marc-Urbain Proulx a examiné ce qui s’est fait dans les régions du Québec depuis 200 ans, plus particulièrement depuis les années 60. Il a relevé les bons, comme les mauvais coups en matière de développement régional. Aujourd’hui, c’est le résultat d’années de recherches, de réflexions et de l’expérience d’une vie qu’il propose dans un nouvel ouvrage qui vise à identifier des pistes de solutions tentant de mettre fin au déclin démographique qui menace les régions du Québec.

Le professeur en économie régionale de l’UQAC et directeur scientifique du Centre de recherche sur le développement territorial lancera vendredi Splendeurs, misères et ressorts des régions : vers un nouveau cycle de développement régional, un septième ouvrage personnel en carrière.

L’écriture de l’essai lancé dans le cadre du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean a été amorcée il y a quelques années. L’essai a évolué, au gré du temps que les obligations des dernières années de l’auteur lui ont laissé.

« J’ai notamment été sous-ministre associé aux Régions du gouvernement à Québec de 2012 à 2014. Ça m’a permis de regarder le développement des régions par une autre lunette. »

Marc-Urbain Proulx estime que le temps était venu pour les régions de se regarder dans le miroir, afin de voir leurs défauts comme leurs qualités, leurs bons comme leurs mauvais coups. « Avec tout ce qui se fait comme efforts de développement local, il est peut-être temps de se regarder dans le miroir et d’essayer de trouver de nouveaux outils, d’être plus modestes en cessant de penser que les outils sur lesquels nous travaillons sont les seuls qui existent. »

Avec son ouvrage, il espère susciter la réflexion, trouver des pistes de solutions.

« C’est un bouquin qui ne se veut pas critique, il se veut analytique. Je pense que je propose des pistes de solutions, mais le remède miracle est difficile à trouver. Le volontarisme est très fort dans les régions. Ce que je cherche à travers le bouquin, en regardant notamment ce qu’ont donné les actions du passé, c’est ce sur quoi il faut miser. »

Splendeurs, misères et ressorts des régions: vers un nouveau cycle de développement régional de Marc-Urbain Proulx sera lancé le vendredi 27 septembre à 16h30, dans le cadre du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L’auteur de l’essai scientifique s’attarde d’abord aux splendeurs qui composent la période où les régions se sont développées et où il y a eu énormément de richesses créées en région.

Puis, il se concentre sur ce qu’il appelle les misères.

« Nos économies régionales sont demeurées des économies d’extraction de ressources naturelles. On a beaucoup de difficulté à faire maturer nos économies, c’est-à-dire à les diversifier et à transformer les ressources naturelles, et ce, malgré une politique publique généreuse qui a mis en place des infrastructures de transport, tout un réseau scolaire, des équipements de loisirs et de tourisme. Le gouvernement a été présent en région pour créer un cadre de vie de qualité et créer un cadre pour que le développement économique, social et culturel soit au rendez-vous. Malgré ça, on ne réussit pas à faire maturer notre économie par la transformation et la diversification. Force est de constater que notre population est non seulement stagnante comme elle l’est depuis 30 ou 40 ans, mais elle décline légèrement, ce qui menace évidemment la pérennité des institutions publiques qu’on a mises en place. »

C’est ce qui amène l’auteur à se pencher sur les ressorts.

« J’essaie toujours de terminer les chapitres en déterminant sur quoi on peut miser pour poursuivre nos efforts de développement régional. Le volontarisme local et régional est très présent dans les régions du Québec, c’est une force fantastique. Comment donner à ce volontarisme-là des moyens plus adéquats pour essayer de stopper le déclin démographique régional qui nous menace à moyen ou long terme ? »

Il espère que la lecture de son écrit suscitera réflexion et partage d’idées.

« J’appelle les gens qui vont lire le bouquin à réfléchir avec moi à la recherche de nouveaux moyens de développement local et régional. »

Splendeurs, misères et ressorts des régions, publié aux Presses de l’Université du Québec, au sein de la collection Science régionale, sera lancé dans le cadre du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean vendredi, à 16 h 30.