Près de 30 oeuvres ont été soumises avant la date limite du 20 mars, dans le cadre du concours d’art numérique Dans tous ses états. Elles ont pour trait commun de cerner la place qu’occupe le Centre national d’exposition au sein de la communauté, mais dans un contexte hivernal. Trois autres phases, correspondant aux trois autres saisons, se déploieront d’ici au début de décembre.

L’hiver et le CNE ont inspiré les artistes

Belle occasion de saluer l’arrivée du printemps. Le Centre national d’exposition (CNE) de Jonquière vient de clore la première tranche du concours d’art numérique baptisé Dans tous ses états, un événement qui amène les participants à présenter leur vision de cette institution dont on célèbre le 40e anniversaire. Quatre phases baliseront cet exercice, lesquelles correspondent aux saisons. Or, le volet initial, centré sur l’hiver, a donné des résultats encourageants.

« Nous avons reçu près de 30 propositions, ce qui est très bien. Toutes devaient être en format 2D, ce qui comprend des champs d’activité comme la photographie, le vidéo, l’animation et la modélisation. Et je précise que c’était ouvert à tous les créateurs âgés de 18 ans et plus, les amateurs comme les professionnels », a mentionné Sylvain Fortin, chargé de projets et responsable du marketing, ainsi que des communications, au cours d’une entrevue accordée au Quotidien.

Comme on s’en doute, la seconde tranche du concours mettra le printemps à l’honneur. C’est dans ce contexte que les participants sont invités à définir quelle place occupe le CNE au sein de la communauté. Les intéressés ont jusqu’au 20 juin pour livrer une œuvre, un processus qui se poursuivra pendant l’été (échéance le 20 septembre), de même qu’à l’automne (échéance le 1er décembre).

« Notre équipe va procéder à une présélection afin d’identifier les 40 pièces qui feront partie de l’exposition qui sera tenue au CNE, du 8 décembre au 12 janvier », explique Sylvain Fortin. De son côté, un jury formé de professionnels, ainsi que d’un représentant de l’institution, déterminera l’identité des quatre personnes qui se partageront des prix d’une valeur de 1000 $, au total.

Notons qu’il est possible de soumettre plusieurs œuvres, puisqu’aucune limite n’a été fixée par le comité organisateur. Chacune sera jaugée à partir de critères tels que l’originalité du traitement, la manière dont on a représenté le CNE, la clarté du message, de même que la qualité artistique du projet. Pour s’inscrire, il suffit de visiter le site Web du CNE, ou encore sa page Facebook. Daniel Côté