Richard Perron et Jean-Simon Boulianne de l’Harmonie du Saguenay.

L’Harmonie du Saguenay s’offre une comédie musicale

Une comédie musicale, rien de moins. C’est ce que proposera l’Harmonie du Saguenay à la faveur d’un spectacle présenté aujourd’hui (samedi), à 19h 30, à la salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière. Baptisée La musique de sa vie, cette production marie le nouveau à l’ancien, soit une histoire originale à laquelle sont greffées des compositions familières.

«Nous avons demandé aux membres d’exprimer leurs préférences en vue de ce concert, et c’est ainsi que l’idée de monter une comédie musicale a émergé. Comme il n’existe pas de répertoire de cette nature adapté au contexte d’une harmonie, nous avons pigé dans les 2189 partitions regroupées dans notre musicothèque», a raconté le directeur musical et artistique de la formation, Jean-Simon Boulianne.

L’histoire derrière ce spectacle est celle d’un homme qui vient d’assister aux funérailles de son grand-père. Il découvre un texte écrit par ce dernier, des mémoires où filtreront des souvenirs tantôt heureux, tantôt malheureux. Ils serviront de prétexte à l’interprétation de pièces ayant balisé le parcours du disparu. Ça va de Félix Leclerc à John Lennon, en passant par Sibelius, Ella Fitzgerald, Frank Sinatra, Leonard Cohen, Charles Aznavour et Édith Piaf, pour ne mentionner qu’une poignée de noms.

Le rôle du petit-fils sera assuré par Gérald Germain, tandis que les 35 membres de l’Harmonie du Saguenay seront appuyés par quatre chanteurs: Charles-Éric Matton, Cynthia Tremblay, Pier-Luc Larouche et Katherine Martin. Leur présence évoque le format de l’oratorio, ce qui n’est pas loin de la vérité. «C’est vrai que nous relatons une histoire sans recourir à des artifices de mise en scène», indique Jean-Simon Boulianne.

Au plan musical, le fait d’aborder des oeuvres aussi différentes a constitué un défi. «Il fallait arrimer tout ça au niveau du style, en plus de synchroniser les interventions des musiciens et des chanteurs. Quant à l’objectif derrière ce projet, il consiste à produire de la nostalgie, à créer des souvenirs dans la tête des gens», fait observer le directeur musical et artistique.

«De notre point de vue, ce spectacle constitue un feu roulant. Nous n’avons pas le choix de rester concentrés, mais depuis le temps qu’on travaille avec notre directeur, on est rendus disciplinés», lance le président de l’Harmonie du Saguenay, le percussionniste Richard Perron. Taquinerie mise à part, La musique de sa vie met en relief les qualités de la formation, dont l’origine remonte à 1930. «On va voir que nos musiciens peuvent rendre n’importe quelle texture», anticipe Jean-Simon Boulianne. Il ajoute que les billets donnant accès à cette production sont disponibles au coût de 20 $ l’unité. Ils seront disponibles à la porte.