Dix-sept membres de l’ensemble classique ont joint leurs instruments et leurs voix pour offrir une performance virtuelle.
Dix-sept membres de l’ensemble classique ont joint leurs instruments et leurs voix pour offrir une performance virtuelle.

L’Harmonie des saisons en prestation virtuelle [VIDÉO]

Envie de belle et grande musique? L’Harmonie des saisons offre depuis lundi l’extrait de la cantate Jesus bleibet meine Freude (Jésus, que ma joie demeure) de Bach. Grâce à la technologie, quatre solistes et 13 musiciens ont pu s’unir à distance pour interpréter cette pièce en grande pompe sur les réseaux sociaux.

«Tout le monde s’y est mis à coeur joie. Les musiciens étaient tellement heureux de jouer ensemble, étant donné que tous nos concerts sont annulés en raison de la COVID», laisse entendre la directrice artistique de l’Harmonie, Mélisande Corriveau.

C’est son conjoint et directeur musical de l’orchestre, Eric Milnes, qui a amorcé ce projet techniquement complexe. D’abord en concevant une bande sonore d’accompagnement et en envoyant à chacun la partition.

C’est ensuite de leur domicile que les 17 interprètes ont joué, l’accompagnement dans une oreille, en s’enregistrant à l’aide de leur téléphone intelligent ou de leur ordinateur. M. Milnes a rapatrié toutes les performances pour les assembler en une seule et même prestation. Un travail de moine, fait remarquer Mélisande Corriveau.

De grande qualité, la vidéo fait maintenant partie de la sélection «Quarantunes» de la CBC.

C’est le deuxième clip du genre mis en ligne par l’Harmonie des saisons depuis le confinement, après l’extrait Ruth Woll (Reposez en paix) de La Passion selon Saint-Jean, aussi de Bach.

Il faut aussi compter une vidéo plus éclatée, où quelques membres de l’ensemble ont combiné leur intérêt pour le heavy métal et pour Bach. Une autre prestation du même genre est en ligne depuis quelques heures.

En salle ou non

L’Harmonie des saisons comptait présenter, cet été, un concert en salle sur l’oeuvre Magnificat de Bach. Devant l’incertitude, la jeune femme n’écarte pas la possibilité de poursuivre la publication de clips virtuels.

«On s’enligne vers au moins un autre extrait vidéo bientôt. C’est une façon pour nous de nous rassembler et de faire ce qu’on aime. C’est une façon aussi de rester dans l’esprit des gens.»

Top dix

Par ailleurs, Mme Corriveau et M. Milnes ont eu une bien belle nouvelle récemment au sujet de leur album Marin Marais : Badinages lancé le 17 avril. L’opus trône en troisième place du palmarès classique international «des dix albums à écouter absolument ce mois-ci», selon le géant Apple Music.

«On n’en revient pas. On est très honorés!», termine la musicienne.