Le Québec Redneck Bluegrass Project a engrangé de nouvelles chansons qui pourraient être enregistrées dans les prochains mois, révèle le gérant du groupe Sébastien Collin.

L’été de tous les records pour Québec Redneck Bluegrass Project

Les membres du Québec Redneck Bluegrass Project auront plusieurs motifs de réjouissance, le 21 septembre, alors qu’ils mettront un terme à la tournée Totale Gravy Mentale à l’hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi. Cet événement auquel participeront également Fred Fortin et Groovy Aardvark, ainsi que des invités surprise, couronnera en effet l’année la plus fructueuse de cette formation.

Depuis le premier rendez-vous, le 15 juin, 35 spectacles ont été présentés au Québec et dans les alentours. Fidèle à ses habitudes, c’est le seul moment où ses fans pouvaient le voir, puisqu’il passe le reste de l’année loin des réflecteurs. Ce mode de fonctionnement remonte à l’époque où les musiciens étaient installés en Chine, dont le chanteur JP « Le Pad » Tremblay. Leurs apparitions au Québec ayant lieu pendant la belle saison, ils visitaient un maximum de communautés avant de retrouver l’empire du Milieu.

On pourrait croire que ce rythme atypique nuit au Québec Redneck. Or, c’est le phénomène inverse qui semble se produire, la longue attente attisant le désir. « Comme ces musiciens jouent uniquement l’été, il est normal que cette tournée soit devenue la plus grosse cette année, tous groupes confondus. Ils attirent toujours plus de monde que la fois d’avant », constate Sébastien Collin, qui assume les fonctions de gérant et d’agent de spectacles depuis 2013.

Une preuve de cet engouement a été fournie dans les premiers jours du mois d’août, à Chicoutimi. Le Québec Redneck Bluegrass Project s’était vu confier la grande scène extérieure située sur la rue Racine, dans le cadre du Festival international des Rythmes du Monde. La réponse fut si enthousiaste que ce rendez-vous a été le plus populaire de l’édition 2019, confirme le promoteur Robert Hakim. Même la Compagnie Créole a alors été distancée.

« Le bouche-à-oreille a fait son chemin et les festivals nous font davantage confiance. Ils nous mettent dans de meilleures positions à l’intérieur de la grille, comme c’est arrivé au Festif ! de Baie-Saint-Paul, où le groupe a été jumelé à Gogol Bordello. Les organisateurs savent que ça marche, côté énergie, qu’on est capables de finir la soirée », énonce Sébastien Collin.

Au plan artistique aussi, la tournée Totale Gravy Mentale a montré que les musiciens plaçaient la barre haute. « Cette fois, ils ont passé trois mois à monter le spectacle. Le groupe a pris le temps de se réapproprier son matériel, tout en préparant de nouveaux enchaînements. Il a également intégré quelques pièces inédites », fait remarquer le gérant.

À ce propos, il est question d’enregistrer ce qui serait le 5e album du Québec Redneck, un projet qui pourrait se concrétiser dans les prochains mois. Un flou artistique enveloppe l’échéancier, cependant, puisque le groupe aime fonctionner à son rythme. « JP profite de la pause pour voyager et composer. Il a beaucoup de matériel et ça se pourrait qu’on entame le processus de création », laisse entrevoir Sébastien Collin.