Gilles Grenon, directeur du développement économique régional chez Rio Tinto, Robert Hakim, directeur général du Festival international des Rythmes du monde, Myriam Gagnon, présidente du conseil d'administration, et Jacques Cleary, conseiller municipal à Saguenay, ont dévoilé la programmation de la 15e édition du festival, jeudi, lors d'une conférence de presse à La Pulperie de Chicoutimi.

Les Rythmes du monde de retour sur deux semaines

Le Festival international des Rythmes du monde (FIRM) renoue pour sa 15e édition avec la rentabilité financière, avec un budget de 1,075 M $, et avec ses bonnes vieilles habitudes en étalant sa programmation sur deux semaines, du 3 au 12 août.
En ramenant la programmation sur deux semaines, après que le festival ait été comprimé sur six jours de festivités en 2015 et quatre jours en 2016, les organisateurs espèrent atteindre un achalandage de 200 000 personnes, comme dans ses belles années. Chose certaine, avec plus de 1,9 million d'entrées depuis sa création, le FIRM accueillera son deux millionième spectateur.
La compression du FIRM en 2015 et 2016 est une décision qui visait à résorber en trois ans un déficit accumulé de 400 000 $. « Quand je suis revenu [après une absence en 2011 et 2012], les finances étaient un petit peu mal en point. Alors on s'est mis à l'ouvrage, on a un nouveau conseil d'administration. [...] On a pris des décisions qui ont été importantes », a expliqué le directeur général du FIRM, Robert Hakim.
À l'occasion du dévoilement de la programmation de la 15e édition, jeudi en fin d'après-midi, lors d'une conférence de presse tenue à La Pulperie de Chicoutimi, avant la soirée de financement du FIRM, on sentait le directeur général heureux de tourner la page et de renouer avec une programmation à la hauteur des meilleures années de l'événement.
Le directeur général estime en outre que le retour sur deux semaines, dont une première semaine pendant les vacances de la construction, permettra d'attirer autant les touristes que de satisfaire les gens de la région. La programmation de cette année rendait aussi plus facile l'approche de commanditaires et de partenaires.
Soulignons à ce titre que Saguenay contribue à la hauteur de 300 000 $ au FIRM, un montant de quelque 50 000 $ plus élevé que par les éditions précédentes, a mentionné le conseiller municipal Jacques Cleary. Rio Tinto verse pour sa part 29 000 $ à l'événement, entre autres partenaires. En trois ans, le festival est donc passé d'un budget de 750 000 $ à 1,075 M $, cette année.
Spectacles
Sept soirs de spectacles sont prévus (voir encadré). « C'est une offre de spectacles, je crois, qui est très large, très éclatée et ouverte. Beaucoup de variété, avec des valeurs sûres aussi », a partagé M. Hakim.
Les sonorités cubaines, algériennes, boliviennes, péruviennes, sénégalaises, belges, ivoiriennes et mexicaines, pour n'en nommer que quelques-unes, feront vibrer la rue Racine. 
Tiken Jah Fakoly, une vedette ivoirienne de la scène reggae internationale, est sans contredit la tête d'affiche du FIRM cette année. « C'est une vedette internationale, dans la même lignée que les artistes que nous avons reçus comme Rachid Taha, Alpha Blondy, Angélique Kidjo. C'est un show solide, ce gars-là fait des stades de 60-80 000 personnes en Europe », a souligné le directeur général.
Et à noter, le samedi 12 août, un spectacle monté pour le FIRM, Femmes du monde, rassemblera sur scène Nadja, Lynda Thalie et Lorraine Klaasen.
Des artistes québécois tels que Marco Calliari, Dominique Hudson, Kaïn ou Bernard Adamus - des valeurs sûres pour l'événement - animeront aussi le centre-ville de Chicoutimi.
Carte blanche à Éric Lapointe
Éric Lapointe marquera la mi-festival avec un spectacle carte blanche, à la Zone portuaire de Chicoutimi, le seul spectacle payant du FIRM. En fait, le rockeur s'est lui-même invité au FIRM.
« Éric, que je produis depuis 20 ans, m'a dit : "Les seules choses que je n'ai pas faites, c'est tes Rythmes du monde". J'ai dit : "C'est parce que tu look pas très Africain, Éric !"» a raconté Robert Hakim.
« Pis, chu capable de chanter ? », a alors répliqué le rockeur.
10 jours complets d'activités
Les trois jours entre les deux fins de semaine de spectacles du Festival international des Rythmes du monde (FIRM) seront maintenant animés. Le festival occupera aussi la Place du citoyen où diverses activités sont prévues.
Le directeur général du FIRM, Robert Hakim, a souligné que les commerçants et les festivaliers demandaient depuis quelques années, lorsque l'événement était sur deux semaines, à ce que les journées entre les deux séries de spectacles soient animées.
Pour la 15e édition, le dimanche, le lundi et le mardi, soit les 6, 7 et 8 août, des spectacles seront présentés dans le Box Hydro-Québec à l'occasion du « OFF festival », à trois moments différents de la journée.
Un volet d'activités est aussi prévu à la Place du citoyen. Les spectacles principaux des grandes scènes pourraient être diffusés sur l'écran géant. Des activités familiales seront aussi proposées.
Les détails de ces deux nouvelles programmations seront dévoilés dans les prochaines semaines. 
Programmation
Semaine 1
Jeudi 3 août
• 21 h 30 : Champion et ses G-Strings
• 21 h 30 : Kalabanté (Guinée, Québec)
• 20 h 30 : Chico Band (Cuba)
Vendredi 4 août
• 21 h 30 : Marco Calliari & cie 
• 20 h 30 : The Brooks
• 19 h 30 : Nomadic Massive (Canada, Algérie, États-Unis)
Samedi 5 août
• 21 h 30 : Dominique Hudson avec The Cuban Martinez Show (Cuba)
• 20 h 30 : Valaire
• 19 h 30 : The Imbayakunas (Équateur, Pérou, Bolivie)
Semaine 2
Mercredi 9 août
• 21 h 00 : Éric Lapointe (payant)
Jeudi 10 août
• 21 h 30 : Tiken Jah Fakoly (Côte d'Ivoire)
• 20 h 30 : Bodh'aktan
• 19 h 30 : Zale Seck (Sénégal)
Vendredi 11 août
• 21 h 30 : Kaïn
• 20 h 30 : La Chiva Gantiva (Colombie, Belgique)
• 19 h 30 : Boogat (Québec, Mexique)
Samedi 12 août
• 21 h 30 : Femmes du monde, avec Nadja, Lynda Thalie et Lorraine Klaasen (Québec, Algérie, Afrique du Sud)
• 20 h 30 : Bernard Adamus
• 19 h 30 : Djmawi Africa (Algérie)