Cara Emma Michaud publie un premier livre. Son recueil de poèmes intitulé Les poèmes oubliés est disponible depuis mai à la librairie Les Bouquinistes de Chicoutimi et à la librairie Marie-Laura de Jonquière.

Les poèmes oubliés: comme un journal intime

Jamais Cara Emma Michaud n'aurait cru être publiée. Pourtant, depuis quelques semaines, elle tient dans ses mains Les poèmes oubliés, un recueil réunissant ses écrits, paru aux éditions Espoir.
À la fin de l'adolescence et au début de l'âge adulte, Cara Emma Michaud écrivait pour extérioriser ce qu'elle vivait. L'amour, la famille, les amis, l'enfance, la vie en général, elle traitait de tout en quelques lignes sur papier.
Cara Emma Michaud n'a aucune formation en littérature. Elle a toujours écrit ses textes d'un seul jet. 
« Je n'ai pas étudié en littérature. Je ne lis pas de poésie non plus. Pour moi, c'était comme un journal intime », explique-t-elle simplement. 
Lorsqu'elle est devenue maman il y a 12 ans, elle a rangé ses feuilles et ses crayons. Récemment, une rencontre avec un ami qui écrit des poèmes lui a fait penser à ses cahiers oubliés dans un tiroir.
« Sur un coup de tête, j'ai envoyé un de mes poèmes aux Éditions Espoir », raconte-t-elle. 
Cet unique poème a convaincu la maison d'édition de publier ses écrits. « Ils m'ont demandé si je pouvais en fournir 44. J'en avais plusieurs, mais j'ai dû en écrire quelques nouveaux. »
Cara Emma Michaud ne possédait pas même d'ordinateur pour transcrire les textes qui se trouvaient dans ses cahiers. « J'ai trouvé un ordinateur, j'ai appris à utiliser le traitement de texte et j'ai écrit les poèmes qui manquaient », relate l'auteure, qui a aussi fait la toile qui illustre la couverture du recueil. L'ouvrage renferme 41 poèmes divisés en quatre parties. 
« C'est évidemment un rêve. Je n'y croyais pas vraiment, jusqu'à ce que je tienne le livre dans mes mains. »
Cara Emma Michaud apprécie l'expérience même si, à un certain moment, elle a eu peur. « Comme c'est une sorte de journal intime, c'est très personnel. À un moment, j'ai hésité à publier tout ça. »
Elle a finalement décidé de foncer et elle n'est pas déçue du résultat. « C'est une belle expérience. Ça m'a donné le goût d'écrire, mais pour l'instant, je profite de ce premier livre. »
Les poèmes oubliés est disponible à la librairie Les Bouquinistes de Chicoutimi et à la librairie Marie-Laura de Jonquière.