Laura Gagné travaille sur son propre projet de spectacle, Supernaturelle.

Les petits pas de géants de Laura Gagné

La carrière de la Saguenéenne Laura Gagné avance à petits pas de géants, comme elle se plaît à le dire. En tournée québécoise en première partie du spectacle de Roch Voisine, la chanteuse et compositrice travaille sur son propre projet de spectacle, qui devrait éclore au printemps prochain. Et elle compte présenter son spectacle dans les lieux de culte, afin de partager avec le public son côté un brin religieux.

«Je viens d’un milieu où la foi était beaucoup mise de l’avant. C’est encore important aujourd’hui. Sans vouloir prêcher quoi que ce soit, je veux redonner une place à la communion et partager l’amour inconditionnel», souligne Laura Gagné, lors d’un entretien téléphonique accordé au Progrès. Son spectacle, qui s’intitulera Supernaturelle, se veut une expérience sensorielle en elle-même, d’où le désir de présenter le fuit de son travail dans les églises.

«Lorsque nous rentrons dans une église, on ressent le respect et une idée de grandeur. Je veux utiliser l’architecture de ces bâtiments patrimoniaux et leur donner un peu une seconde vie», explique Laura Gagné, qui a su s’entourer d’une dynamique équipe pour monter ce spectacle où sa voix sera enveloppée par la lumière et les sons qui distinguent ces hauts bâtiments.

Certes, on n’a pas l’habitude, au Québec, de voir ce genre de projet. «La réponse est super, plusieurs ont embarqué avec moi là-dedans. C’est original, mais, je le répète, je ne suis pas là pour prêcher, mais pour faire de la musique, tout en partant à la recherche de l’amour. Il y a tout de même de bonnes choses de l’église qu’on a oubliées au Québec», estime la jeune femme, qui admet être fort occupée, entre la première partie des spectacles de Roch Voisine et son propre spectacle.

Nouvel album

Celle qui a lancé son plus récent album, Arriver jusqu’à toi, en mai dernier, avait été approchée par la Place des Arts de Montréal, qui désirait qu’elle fasse partie de la programmation. C’est donc à cet endroit qu’elle présentera Supernaturelle pour la toute première fois, le 12 avril prochain.

Laura Gagné travaille sur son propre projet de spectacle, Supernaturelle.

«Je commence à être un peu plus connue dans le milieu, j’avance tranquillement, mais sûrement! J’étais vraiment ravie que la Place des Arts m’approche, c’est une belle confiance», indique Laura Gagné.

Mais, bien évidemment, elle compte offrir son spectacle dans son Saguenay natal. «C’est certain que je veux venir chez moi. Je vais d’ailleurs visiter des églises durant le temps des Fêtes, afin de voir où il serait possible de le faire. J’ai hâte», ajoute la chanteuse.

L’année 2018 aura été riche en projets pour la Saguenéenne, qui a participé aux Francofolies de Montréal, en plus d’avoir été de la programmation du Sommet mondial du leadership, où elle avait été invitée à chanter avant la conférence de Gregory Charles. Elle s’est également rendue en France pour la Fête de la musique.

D’ailleurs, Roch Voisine s’envolera bientôt pour la tournée de son spectacle en Europe. Laura Gagné ignore encore si elle y fera également la première partie, mais affirme qu’il est encore possible qu’elle l’accompagne de l’autre côté de l’océan.

«Je présente une première partie de 20 minutes et la réponse est vraiment bonne, les gens ne sont pas indifférents et je vends des albums sur place, c’est super», ajoute -t-elle.

D’ailleurs, la jeune femme a remporté une bourse de la Fondation SOCAN, qui accorde des subventions aux créateurs et éditeurs qui permettent à la musique canadienne de se faire une place de choix dans la société actuelle, notamment à l’international.