Véronic Dicaire est venu présenter son nouveau spectacle à La Baie, accompagnée de quatre musiciens et six danseurs.

Les mille voix de Véronic DiCaire

Véronic DiCaire renouvelle son répertoire avec brio, dans un nouveau spectacle qu’elle proposait vendredi, au Théâtre du Palais municipal de La Baie, après une absence de quelques années dans la région.

La rumeur qui précédait la venue de Véronic DiCaire à Saguenay était favorable. Les critiques des représentations tenues à Québec plus tôt cette semaine faisaient état d’une chanteuse au sommet de son art.

Heureuse de se retrouver devant son public, accompagnée de quatre musiciens et de six danseurs, Véronic DiCaire est arrivée armée d’une flopée de succès musicaux, qui vont de La Bolduc à Lady Gaga. La chanteuse a enfilé les numéros et les chansons devant une salle pratiquement pleine, faisant passer les 90 minutes de l’événement en un rien de temps.

L’imitatrice n’a plus à prouver sa capacité à reproduire les voix des différentes chanteuses dont elle interprète les succès. Son registre, qui se promène entre les voix de petits chats à la Charlotte Cardin et les voix écorchées à la Janis Joplin, impressionne par sa taille et sa justesse.

Véronic Dicaire est cependant à son meilleur quand elle ajoute sa touche personnelle aux chansons qu’elle interprète. Le numéro où elle pratique le contre-emploi, des «matchs imparfaits» comme elle les appelle, atteint particulièrement sa cible. Il est hilarant d’entendre l’artiste mélancolique Safia Nolin chanter Y’a d’la joie, ou encore Linda Lemay pousser la chanson Jonquière de Plume Latraverse.

Spoty-Caire

De la même manière, le numéro qui porte sur Spoty-Caire, une contraction de Spotify et de DiCaire, a déclenché plusieurs éclats de rire dans la salle. Dans un court monologue, Véronic DiCaire explique qu’elle doit maintenant faire compétition avec des services de musique en continu qui crée des listes de chansons sur mesure pour toutes les occasions. Aux algorithmes de Spotify qui fabriquent des listes de morceaux pour le souper ou pour s’entraîner, Véronic DiCaire oppose son imagination qui mélange des pièces idéales pour les accouchements.

Des numéros thématiques comme celui portant sur les idoles yé-yé de Jeunesse d’aujourd’hui, accompagnées des chorégraphies de circonstances, provoquent aussi de belles interactions avec un public un brin nostalgique. Le dernier mot de la soirée revenait à une des chanteuses qui a permis à Véronic DiCaire de devenir célèbre, Céline Dion. Dans une de ses interprétations qui demeure des plus réussies, l’imitatrice a raconté la vie de la vedette de Charlemagne dans une comédie musicale.

Encore un soir

Le public de Saguenay a donc été un des premiers à assister à ce spectacle de la blonde imitatrice, qui roule depuis seulement quelques semaines. Véronic DiCaire sera encore sur la scène du Théâtre du Palais municipal de La Baie, samedi soir. Les intéressés feraient mieux d’acheter des billets, l’artiste se dirige ensuite vers la France dès le mois de mars.