Le duo les SomniFrères, composé des fils de Messmer, Cédérick et Antoine Normandin (de dos, ici), sera présent à L’Éclipse, au Montagnais, en janvier et en février.

Les fils de Messmer en spectacle à Chicoutimi

Les fils de l’hypnotiseur Messmer suivent les traces de leur père. Antoine et Cédérick Normandin, qui forment le duo les SomniFrères, ont lancé leur propre spectacle d’hypnose en reprenant la même recette à succès que celle de leur paternel. Ils seront de passage à Chicoutimi en janvier et février.

Le duo se produira les 18 et 25 janvier, ainsi que le 1er février à L’Éclipse Night Club, au Montagnais, un endroit que leur père connaît bien pour s’y être produit plusieurs fois en début de carrière.

Plus jeunes, comme bien des adolescents, Antoine et Cédérick, aujourd’hui âgés de 23 et 25 ans, ne souhaitaient pas avoir la même carrière que leur père, devenu aujourd’hui une vedette de l’hypnose au Québec et en Europe.

Mais à force de le suivre en tournée et d’entrer dans son univers, ils ont pourtant fini par changer d’idée. Le projet de lancer un premier spectacle en duo est né il y a trois ans, alors qu’ils étaient allés retrouver leur père à Paris.

« On savait que mon frère et moi avions les capacités requises pour être hypnotiseurs, alors on s’est dit qu’on pourrait monter un premier spectacle ensemble », a raconté Antoine Normandin, à l’occasion d’une entrevue téléphonique avec Le Quotidien, jeudi. 

C’est ainsi qu’au début du mois d’août, le duo SomniFrères est monté sur les planches pour la première fois. Depuis, ils ont donné plus d’une trentaine de représentations de leur spectacle aux quatre coins du Québec, qui peut aller de 25 minutes à 1 h 30, selon le format demandé et la participation de la foule.

Preuve que les deux jeunes hommes ne comptaient pas faire de l’hypnose leur gagne-pain, Cédérick a même fondé par le passé sa propre entreprise de vente automobile, qu’il opère toujours.

Inquiétant, non, de savoir qu’un hypnotiseur oeuvre en vente automobile ? « On n’utilise pas l’hypnose à mauvais escient ! » a répondu en riant Antoine, qui a lui aussi travaillé dans le domaine, quoique brièvement.

Formule semblable, mais à deux

Le duo propose une formule semblable à celle de leur père : ils effectuent un test de réceptivité, invitent les personnes choisies à monter sur scène et leur font vivre toute sorte de situations pendant la représentation. De 5 à 20 personnes peuvent prendre part au spectacle, selon les soirées.

« Ils vivent l’équivalent d’une journée complète, avec des péripéties. Ça peut être de prendre la voiture le matin pour aller travailler et d’avoir une crevaison », a donné en exemple M. Normandin.

Les deux hypnotiseurs pimentent la soirée par leurs interactions, ce qui offre une expérience différente des représentations de leur paternel, qui se trouve pour sa part seul sur scène.

« Lui a 27 ans d’expérience dans le domaine, c’est certain qu’on est loin de là. [...] C’est le meilleur hypnotiseur au monde, on a été éduqués par lui et on veut avoir cette même recette gagnante », a expliqué le jeune hypnotiseur.

Il refuse d’ailleurs de parler de l’hypnose comme un don, préférant plutôt parler de l’éducation et de la formation donnée par leur père. Car l’hypnose est un art, dans sa présentation et dans sa façon de guider les spectateurs.

Les billets des trois représentations sont en vente au coût de 10 $ chacun. Ils peuvent être achetés à la réception de l’hôtel ou à la porte de L’Éclipse le soir même. Jusqu’à 200 personnes peuvent assister au spectacle.