Louizel Coulombe aime créer des toiles de grand format à l’acrylique.

Les deux passions de Louizel Coulombe [PHOTOS]

Après 25 années à peindre la nature à l’aquarelle, Louizel Coulombe ajoute une nouvelle couleur à sa palette. L’acrylique est entré dans sa vie il y a deux ans. Jusqu’au 2 juin, c’est son amour des deux médiums qu’elle présentera sur tableaux, dans le cadre d’une exposition solo intitulée Moi et l’autre, à la galerie Espace Maestria de la rue Racine à Chicoutimi.

L’aquarelle est le médium de prédilection de Louizel Coulombe depuis plus de deux décennies. Elle est reconnue pour proposer des oeuvres où les fleurs, les vieilles maisons, les granges et l’eau occupent une place de choix.

Il y a deux ans, une demande de sa fille l’a menée vers de nouveaux horizons. « Elle voulait une toile contemporaine abstraite pour sa maison. Je me suis lancée à l’acrylique et j’ai vraiment aimé ça », raconte l’artiste de Sainte-Jeanne-d’Arc.

Elle s’est découvert une nouvelle passion, une façon de créer autrement. « Je ne travaille pas du tout de la même façon. À l’acrylique, tout part de sensations intérieures. Je me laisse guider par l’inspiration du moment sur un tableau blanc. Il n’y a pas de dessin sur ma toile. J’ai une liberté, une souplesse. À l’aquarelle, je veux que ce soit précis. Je sais à l’avance ce qui va émerger », explique-t-elle.

Aujourd’hui, elle partage son temps entre l’aquarelle et l’acrylique.

« Je n’ai pas changé de style, j’en ai ajouté un. »

C’est pourquoi l’artiste membre de la Maestria depuis 2003 a choisi Moi et l’autre, comme titre de son exposition.

« C’est un beau thème pour montrer la partie de moi aquarelliste et l’autre partie de moi qui émerge à l’acrylique », estime celle dont l’art l’a menée partout en province ainsi qu’en Europe à plusieurs reprises.

Louizel Coulombe participe chaque année à de nombreux symposiums. Elle a été présidente d’honneur de certains d’entre eux. Au fil des années, elle a remporté nombre de prix du public, de mentions et de bourses. Elle est aussi membre de la Société canadienne de l’aquarelle depuis 2014, année où elle a également été reçue membre de la Société canadienne de l’aquarelle.

L’artiste expose toutefois ses oeuvres en solo pour une première fois à la galerie Espace Maestria. Les oeuvres de 12 artistes sont présentées en permanence à la galerie de la rue Racine. Du 23 mai au 2 juin, tout l’espace sera occupé par ses toiles. Elle en exposera une cinquantaine, dont la moitié auront été réalisées à l’acrylique et l’autre portion à l’aquarelle.

« Ça faisait un bout de temps que je n’avais pas exposé en solo. J’étais paresseuse », affirme en souriant celle qui peint une centaine de toiles par année.

Le public pourra notamment découvrir plusieurs grands formats.

« À l’acrylique, il faut que je m’arrête, parce que je ne ferais que des grands formats. Je vois toujours la possibilité de mettre un tableau plus grand sur les murs. »

Ses toiles à l’acrylique n’ont été présentées au public de la région qu’une seule fois jusqu’à maintenant, dans le cadre du Symposium provincial des villages en couleurs de L’Anse-Saint-Jean et de Petit-Saguenay.

« C’est certain que je ressens une certaine fébrilité. Ce n’est pas la première fois que je montre mes tableaux à l’acrylique, mais c’est dans mes débuts. J’aime rencontrer le public, mais ça me rend nerveuse », confie-t-elle.

L’exposition sera accessible du jeudi au dimanche, de 13 h à 17 h, jusqu’au 2 juin. L’artiste sera présente afin de rencontrer les visiteurs à la galerie Espace Maestria située au 25, Racine Est Chicoutimi.

Louizel Coulombe présentera une cinquantaine d’oeuvres à la galerie Espace Maestria.
Les gris sont très présents dans les toiles à l’acrylique de Louizel Coulombe.
Les gris sont très présents dans les toiles à l’acrylique de Louizel Coulombe.
À l’acrylique, Louizel Coulombe se laisse aller au gré de ses émotions.
Louizel Coulombe est reconnue depuis plusieurs années pour ses œuvres où les fleurs, les vieilles maisons, les granges et l’eau occupent une place de choix.