Les arts en bref

Les Courants du Fjord

Trois étudiantes de la région ont été honorées le 21 février, à La Pulperie de Chicoutimi, dans le cadre du concours littéraire Les Courants du Fjord. Organisé par la Société d’étude et de conférences du Saguenay-Lac-Saint-Jean, il a permis à Marie-Anne Doucet, du Cégep de Jonquière, de décrocher la première place à laquelle était rattachée une bourse de 350 $. Les autres lauréates sont Andrée-Ann Bouchard, du Collège d’Alma, ainsi que Delphine Lebreux, du Cégep de Chicoutimi. Elles sont entourées par le président de la Société d’étude et de conférences, Pierre Tremblay, le parrain du concours, l’écrivain Yvon Paré, de même que la responsable de l’édition 2020 des Courants du Fjord, Monique Tremblay.

Hommage à Neil Young

On savait que le géographe Majella-J. Gauthier aimait chanter des airs traditionnels de la Russie, mais voici qu’il présente un hommage à Neil Young en compagnie de deux partenaires. Ils se font appeler Feel Young & Rocking Horse, une allusion humoristique au Crazy Horse, le groupe qui a enregistré tant d’albums mémorables avec le Canadien. On pourra les voir aujourd’hui (samedi) à 19 h, alors que le trio se produira au Camp de base de L’Anse-Saint-Jean, situé au 5 rue Saint-Jean-Baptiste. Les billets sont offerts à prix doux, soit 5 $ l’unité.

Ciné-club de Jonquière

Dévoilée récemment, la deuxième moitié de la saison d’hiver au Ciné-club de Jonquière comprend huit programmes, une séquence qui prendra fin le 28 avril. Toujours présentés le lundi à 19 h 30, à la Salle François-Brassard, ils permettront de voir des oeuvres rarement projetées dans les salles commerciales. Ce sera le cas le 2 mars, alors que les cinéphiles découvriront Une grande fille (photo), un long métrage réalisé par le Russe Kantemir Balagov. La Deuxième Guerre mondiale vient de prendre fin, mais à Leningrad, ville martyre en raison d’un interminable siège imposé par l’armée allemande, l’épreuve demeure tristement actuelle. C’est particulièrement vrai dans l’hôpital où Lya fait fi de ses problèmes personnels afin de soigner des soldats de l’Armée rouge. Fait à noter, ce film a décroché le prix de la meilleure mise en scène l’année dernière, dans le cadre du Festival de Cannes.

Deux expositions

Mars sera un mois occupé à la Galerie 5 de Jonquière, située au 2365 rue Saint-Dominique. Une première exposition, celle de Valérie Darveau, se déroulera du 2 au 14 mars. Intitulée Valérie ou... Le monde pas du tout secret d’un univers inventé, elle constitue sa première sortie en solo. (en passant, le vernissage aura lieu le 5 mars, à 17h) «Inspiré par le Pop Art et le cubisme, l’univers inventé de Valérie est composé d’oeuvres coloriées et joyeuses», précise la responsable de la galerie, Sophie Lebeuf. Du 16 au 28 mars, par ailleurs, une artiste autodidacte, Janie Gauthier, présentera l’exposition Mémoires. Elle qui a recours à l’encaustique pour donner vie à son imaginaire, ce qu’illustre ce tableau baptisé Fleur bleue, tiendra son vernissage le 19 mars à 18h.