Plusieurs auteurs profiteront du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour présenter leurs livres fraîchement sortis.

Le plaisir de lire

Du 27 au 30 septembre, le livre sera à l’honneur dans la région alors que se déroulera la 54e édition du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le Centre des congrès Delta Saguenay fourmillera d’activités, mais le plaisir de lire se propagera également un peu partout sur le territoire.

La prochaine édition du Salon du livre promet d’être riche. Au total, 302 auteurs et illustrateurs seront présents dans la région pour l’occasion. Quelque 162 activités littéraires figurent à l’horaire de la programmation du Delta. Les visiteurs auront droit à des séances de dédicaces, lectures de contes, entrevues, tables rondes, discussions, lancements d’œuvres et plus encore. Les touts petits pourront profiter de 25 animations, tandis qu’une trentaine d’activités auront lieu au carrefour de la BD et que se tiendra la 28e édition du concours d’écriture Jeunes auteurs, à vos crayons !

« Prenez le temps de planifier votre visite au salon. Imprimez le plan, ciblez les auteurs, regardez ce qui se passe lors de votre passage », conseille Sylvie Marcoux, directrice générale du salon.

Marjolaine Vézina, présidente du conseil d’administration du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, et Sylvie Marcoux, directrice générale de Salon du livre, entourent Marjolaine Bouchard, auteure récipiendaire du Prix Distinction littéraire 2018.

À l’extérieur des murs, 160 rencontres seront proposées. Les bibliothèques publiques et les établissements d’enseignement seront visités par des auteurs. Le Moulin des Pionniers de La Doré, l’Espace Côté-Cour de Jonquière, la Microbrasserie du Lac-Saint-Jean à Saint-Gédéon, La Pulperie de Chicoutimi, le restaurant Margot de Larouche et le Musée du Fjord de La Baie seront hôtes d’activités. Les municipalités de Bégin, Saint-François-de-Sales, Mashteuiatsh, Roberval, Dolbeau et Larouche accueilleront aussi des auteurs.

« Tout le travail est fait dans un seul et même but, promouvoir le livre et la lecture. Il n’y a pas de non-lecteur, la personne qui ne lit pas n’a simplement pas encore trouvé le livre qui va faire s’allumer la petite étincelle », affirme Sylvie Marcoux.

Pour une première fois, le salon s’agrandira jusqu’à la salle Maria-Chapdelaine du Delta où se tiendront 15 conférences-ateliers avec des auteurs. « Tout le monde va y trouver son compte », promet Sylvie Marcoux.

La directrice générale souligne que les auteurs qui planifient la sortie de leur livre en fonction des premiers salons de l’automne sont de plus en plus nombreux. Ainsi, Patrice Godin, Jimmy Sévigny, Kevin Lambert (sacré Découverte l’an dernier), ainsi que les frères Frédérick et Jasmin Lavoie présenteront leurs nouveaux écrits fraîchement sortis.

Un bracelet-passeport est en vente au bureau du salon ainsi qu’à la librairie Marie-Laura. Le bracelet vendu au coût de 10 $ permettra d’utiliser gratuitement le service de la Société de transport du Saguenay durant les quatre jours de l’événement.

Marjolaine Bouchard, récipiendaire du Prix Distinction littéraire 2018, s’est dite très touchée de recevoir le prix.

Distinction littéraire
Le Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean remet par ailleurs son Prix Distinction littéraire pour une deuxième année consécutive. Après Simon Philippe Turcot, directeur général des Éditions La Peuplade l’an dernier, c’est à l’auteure Marjolaine Bouchard qu’est réservé l’honneur cette année.

« Je suis fébrile. Extrêmement touchée et fière. Je suis flattée d’arriver après Simon Philippe Turcot. J’ai comme mission de faire rayonner la littérature à ma manière. Je suis auteure depuis 22 ans. Cette année est partie en force », a affirmé Marjolaine Bouchard en conférence de presse.

L’auteure recevra son prix le samedi 29 septembre, lors d’une cérémonie prévue à 19 h 30. Le prix qui vise à reconnaître le travail de différents artisans de la chaîne du livre est assorti d’une bourse de 1000 $.

« Je vais être au salon cette année plus que jamais », a promis celle dont le tout nouveau roman historique, Les belles fermières, sortira juste à temps pour le salon. Le 16e livre de l’auteure se retrouvera sur les tablettes le 26 septembre. Il est le fruit du travail de la dernière année.

« Les romans d’époque exigent beaucoup de recherches. Ça demande une discipline de travail et de recherche. Je m’y suis consacrée à temps plein », confie l’auteure heureuse de le présenter au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean.