Un pirate a tenté de s’approprier la paternité de cette photo.

Le petit manuel contre la piraterie de Xavier Soule

La piraterie et le droit d’auteur sont au coeur de la visite de Xavier Soule, directeur général de l’Agence Vu, présent à Saguenay dans le cadre de Zoom photo festival Saguenay. L’exposition, qu’il vient présenter et qui a été réalisée en collaboration avec la Fondation Nationale des Sciences Politiques, a failli être la victime d’une supercherie.

Cette exposition en est à sa troisième édition. Elle consiste en un concours mis en place par l’école que l’on surnomme Sciences Po réservé aux photographes amateurs. Elle vise à sensibiliser la population aux enjeux politiques et médiatiques en général. Les oeuvres de ce projet présenté à La Pulperie de Chicoutimi montrent le meilleur de la photographie politique. Un pirate a cependant tenté de tromper les juges du concours.

«Le jury, très rapidement, s’est mis d’accord sur un premier prix qu’on a trouvé superbe, explique M. Soule. Quand j’ai ramené les premiers prix à l’agence, le responsable de la photo m’a dit: ‘‘cette photo-là, je l’ai déjà vu’’.»

Les gilets jaunes ont marqué l’année politique des Français.

En effet, celui qui l’avait envoyé n’en était pas l’auteur. Le pirate qui avait soumis cette image l’avait volé à un photographe du Yémen, qui ne parlait ni anglais ni français.

L’image en question met en opposition un enfant qui va à l’école et un autre qui est tiré par son père, une mitraillette à la main.

«Elle se signale parce qu’elle est très facile à comprendre. C’est l’accès à la culture contre le fanatisme religieux», laisse tomber M. Soule.

En dehors de cette anecdote, la troisième édition de ce concours fondé en 2017 montre la crème des 541 photographies reçues par Sciences Po. La Pulperie présente les quatre images primées, en plus d’une sélection des coups de coeur du jury.

«Évidemment, en France, 60% des propositions portaient sur les gilets jaunes, mais ce n’est pas parce qu’on montre un gilet jaune qu’on a une photographie qui parle», raconte M. Soule, sur le sujet qui a inspiré le plus de soumissions.

Conférence

Xavier Soule, architecte de formation, a d’ailleurs présenté une conférence sur la piraterie des images, à une époque où il est plus facile que jamais de faire des copies de ces oeuvres.

+

L'ORGUE, UNE VRAIE PASSION

Xavier Soule a profité de son séjour à Saguenay pour mettre à profit une autre de ses passions, l’orgue. Le Progrès l’a rencontré pendant sa visite de la cathédrale de Chicoutimi, où il est venu jouer quelques notes.

«Avant tous mes diplômes d’architecture, j’ai appris l’orgue. Et l’orgue, c’est une espèce de compagne qui vous suit partout. Ce qu’il y a de particulier, c’est que chaque instrument est différent. Un organiste, quand il voyage, la première chose qu’il fait, il cherche à aller voir l’orgue», raconte M. Soule, qui dit être fasciné par «l’histoire de la forme», pour faire le lien entre toutes ses passions.

Celui de la cathédrale a surpris Xavier Soule. Il était présent à la messe dimanche dernier pour entendre la manière dont il sonne. 

«C’est la titulaire de l’orgue qui m’a expliqué ça. L’orgue a été personnalisé. Au début, il était assez mou, mais au fil de ses modifications successives, il peut maintenant jouer de la musique beaucoup plus incisive, autant les baroques comme Bach, que Jehan Alain.»

L’organiste de la cathédrale de Chicoutimi, Céline Fortin, explique les subtilités de son instrument à Xavier Soule.
Xavier Soule a profité de sa visite à Saguenay pour faire une visite de la cathédrale de Chicoutimi.

Il y a parlé d’un des exemples les plus célèbres de vol de droits d’auteurs: l’image du Che Guevara, qui a été reproduite sur un nombre incalculable d’objets. Elle n’a jamais donné un sou en droit d’auteur au photographe qui l’avait prise.

«J’y ai offert quelques petits trucs, comme les filigranes invisibles, qui peuvent permettre de réduire les chances de se faire pirater ses photos», croit M. Soule.

Le directeur général de l’Agence Vu participera à une dernière activité, samedi. Il sera à La Pulperie pour assister à une lecture de portfolio à partir de 9h.