Karo Laurendeau tient fièrement les quatre trophées remportés samedi dernier, à l’occasion du Gala Country.

Le pari de Karo Laurendeau

CHRONIQUE / Les quatre trophées décernés à Karo Laurendeau, lors de la septième édition du Gala Country, ont ceci de rafraîchissant qu’ils témoignent autant de son acharnement que de son talent en tant que chanteuse. Cette femme ne se contente pas de se produire sur scène, en effet, même si ce serait suffisant pour asseoir sa notoriété. Elle fait aussi de la radio à la station CKAJ de Jonquière, en plus de produire et d’animer l’émission télévisée Aller-Retour Country, diffusée depuis quatre ans par MAtv.

J’ai eu un aperçu de sa qualité d’engagement l’été dernier, à La Pulperie de Chicoutimi. On y enregistrait un épisode d’Aller-Retour Country et c’était impressionnant de voir avec quel soin l’équipe technique captait les prestations des artistes invités. Il fallait que tout soit impeccable, la musique comme les images, avant que le réalisateur se déclare satisfait. Or, ce désir d’excellence reflète la manière d’être de Karo Laurendeau, qui, dès le départ, a tenu à ce que ce projet soit «sur la coche».

La même philosophie a guidé l’enregistrement de l’album La fureur de vivre, qui lui a valu tant de beaux moments au gala. Là encore, il n’était pas question de faire dans l’à-peu-près, surtout avec Rob Langlois à la console. C’est un disque produit comme si c’était le dernier, ce qu’illustre la contribution de Fred St-Gelais au mixage et au mastering.

Fille de gang, la Saguenéenne originaire de l’Estrie aime aussi retrouver la bande de La Tournée Country-Folk, dont font partie Rob Langlois et Cynthia Harvey. Elle participe aux activités de cette formation, tout en menant sa carrière solo en parallèle. C’est ainsi que la chanteuse réalise son rêve de ne vivre que de son art, un pari qui semblait risqué lorsqu’elle l’a pris en septembre 2017. Deux ans plus tard, c’est devenu une réalité.