Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
«Le nom du président Valéry Giscard d’Estaing sera ajouté à la dénomination de l’établissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie»
«Le nom du président Valéry Giscard d’Estaing sera ajouté à la dénomination de l’établissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie»

Le musée d’Orsay portera aussi le nom de Valéry Giscard d’Estaing

Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
Le patronyme de l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing, décédé le 2 décembre dernier, a été ajouté au nom du musée d’Orsay, l’un des plus prestigieux musées parisiens, a annoncé lundi le ministère français de la Culture.

«Le nom du président Valéry Giscard d’Estaing sera ajouté à la dénomination de l’établissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie», a annoncé la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, dans un communiqué.

Elle a rappelé que M. Giscard d’Estaing, au pouvoir de 1974 à 1981 avait «oeuvré avec détermination et engagement pour la naissance du musée et suivi son développement».

Mme Bachelot a salué «un homme de culture, passionné par l’art et la littérature du XIXe siècle» et un «geste patrimonial et architectural d’une grande audace, mêlant préservation d’un monument historique et sa transformation en musée».

Le musée, consacré aux arts du XIXe siècle et installé dans une ancienne gare, avait été inauguré en 1986 par le président François Mitterrand.

Jeudi dernier, l’Assemblée nationale avait adopté à l’unanimité une proposition de résolution relative à l’ajout du nom de l’ancien président de la République à celui de l’établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie.

M. Giscard d’Estaing, au pouvoir de 1974 à 1981 avait «oeuvré avec détermination et engagement pour la naissance du musée et suivi son développement».

En 2010, le musée de l’Orangerie a été rattaché au musée d’Orsay. L’Orangerie, situé aux Tuileries, accueille notamment le grand ensemble des Nymphéas, legs du peintre Claude Monet.

La décision a été prise en lien avec la famille de l’ancien président, a précisé le ministère.

Après le Musée national d’art moderne qui a été baptisé du nom de Centre Pompidou, la nouvelle Bibliothèque nationale de France (BNF) dédiée à François Mitterrand et le Musée des arts premiers du Quai Branly auquel a été rajouté le nom de Jacques Chirac, c’est un nouveau président décédé qui se trouve ainsi honoré pour son action en faveur de la culture et de l’art.