Le Gentiane MG trio a invité le saxophoniste Yannick Rieu, mercredi soir au Côté-Cour.

Le Gentiane MG trio en mode invitation

La pianiste Gentiane Michaud-Gagnon (MG), originaire du Saguenay, a fait ses débuts mercredi soir au Festival jazz et blues de Saguenay dans un Côté-Cour transformé en boîte de jazz. Accompagnée d’un trio bonifié par la présence du saxophoniste Yannick Rieu (lui aussi de Chicoutimi), la jeune femme a montré sa maturité musicale devant une salle vraisemblablement séduite.

Il ne faudrait pas croire que le Gentiane MG trio a une feuille de route vierge en la matière. Au contraire, les musiciens se sont produits l’an dernier au Festival de jazz de Montréal, mais aussi à Ottawa, Toronto et même Mexico. Quoique l’improvisation soit partie intégrante de la formule présentée, l’expérience des acolytes, s’ajoutant à celle de Yannick Rieu, a donné des résultats convaincants. La prestation était sous le signe de la découverte ; ce fut l’occasion pour le trio de présenter leur plus récent album. Eternal cycle (2017). Quelques pièces de Yannick Rieu se sont ajoutées au répertoire, et l’invité spécial a pris une place qui lui semblait toute naturelle auprès de ses comparses de scène.

Les mélomanes, nombreux, ont exhibé une écoute très attentive face aux musiciens qui ont bâti une atmosphère favorable aux envolées à mi-chemin entre la structure et la spontanéité. À la fois feutré, mais agréablement progressif, l’amalgame sonore provenant des instruments de Gentiane Michaud-Gagnon au piano, de Louis-Vincent Hamel à la batterie et de Levi Dover à la contrebasse a tenu en haleine les férus de jazz. La trame sonore qui s’en dégageait laissait libre cours à la créativité du trio, et la réceptivité des gens dans la salle pour ce style a semblé être au rendez-vous.

« Soirée spéciale »

La virtuose de 26 ans montrait une aisance marquée devant le piano à queue, prêté pour l’occasion par la Société d’art lyrique du Royaume. Se produisant avec une assurance teintée de délicatesse, celle qui évolue maintenant en métropole a pris soin de souligner le caractère particulier de la rencontre. « C’est une soirée spéciale, avec un invité spécial », a affirmé Gentiane MG en lançant un regard complice vers Yannick Rieu. Le trio a par la suite joint ses efforts à Following et In the Myth, deux pièces de l’intense saxophoniste. 

Rassemblés une première fois à Jonquière, les membres du Gentiane MG trio et Yannick Rieu se déplacent jeudi à Québec, pour ensuite boucler la boucle au Upstairs, repaire montréalais bien connu des amateurs de jazz.