Quelque 1300 personnes se sont réunies au Théâtre du Palais municipal de La Baie jeudi soir pour entendre Mario Pelchat, le choeur de prêtres qui l’accompagne et plusieurs invités.

Le cadeau de Mario Pelchat

À l’approche des Fêtes, c’est un véritable cadeau que Mario Pelchat est venu livrer au public du Théâtre du Palais municipal de La Baie jeudi soir. À une ère où la religion est souvent boudée, quelque 1300 personnes se sont réunies afin d’entendre les chants liturgiques interprétés par Mario Pelchat et ses nombreux invités dans le cadre d’un spectacle issu d’un mélange entre les albums de chants religieux Agnus Dei et Noël ensemble.

Ce sont les voix des huit prêtres du diocèse de Québec qui accompagnent le chanteur qui se sont d’abord fait entendre, puis quelques notes d’orgues et Mario Pelchat est apparu avec sa version de Rassemblement de John Littleton.

«Je suis excité comme un enfant de neuf ans parce que j’ai commencé à chanter ces chansons-là vers neuf ou 10 ans. Je vous jure, j’ai neuf ans ce soir», a-t-il confié en début de soirée. 

Lorsque les 12 musiciens dirigés par Christian Turcotte, les huit prêtres et Mario Pelchat se sont fait entendre en même temps, le public a pu avoir une idée de ce qui l’attendait. Mais il était encore loin de se douter que les surprises seraient aussi nombreuses.

Rares sont les occasions d’assister à un spectacle où les voix s’unissent et se succèdent comme ce fut le cas jeudi soir. 

Il y avait d’ailleurs une forte présence régionale sur la scène. En plus de l’initiateur de la soirée, les spectateurs ont pu entendre Sophia-Rose Boulanger, Michaël et le Choeur Expérience Gospel réunissant une quarantaine de voix dont la plupart sont issues de la région. 

La première partie de spectacle a été consacrée aux chants liturgiques des années 70. Le public a notamment pu apprécier Lorsqu’au printemps, Comme on fait son jardin, Gethsemani et Agnus Dei, que Mario Pelchat a interprété en duo avec Sophia-Rose Boulanger.

La deuxième portion du spectacle, où le chanteur a laissé beaucoup de place à ses invités, était composée de chants de Noël. 

Joe Bocan a amorcé la ronde avec Venez divin messie. Margau, découverte à La Voix 5 est ensuite apparue avec les ailes d’un ange au-dessus d’une crèche vivante pour offrir son interprétation juste de Sainte Nuit. Puis, le public a découvert qu’un des rois mages de la crèche était incarné par Michaël lorsque celui-ci s’est mis à chanter avec force les premières notes de Nouvelle agréable. Cindy Daniel est ensuite apparue au centre de la salle pour livrer avec justesse Quel est l’enfant, avant de monter sur scène pour marier sa voix à celles des prêtres. Sophia-Rose Boulanger a pu montrer l’ampleur de son talent avec Adeste fideles. Le jeune Rafaël Dolan-Bachand, découvert à La Voix Junior, a livré une douce version de Dans le silence de la nuit. C’est finalement 2Frères qui sont apparus sur scène pour offrir une version à leur image de Il est né le divin enfant.  

C’est au son des voix de Mario Pelchat et de la chef de choeur Manon Séguin que Le Quotidien a dû quitter la salle. Quelques spectateurs préalablement inscrits via les réseaux sociaux avaient même été invités à monter sur scène pour chanter avec eux.

Nul doute que le public en a ensuite redemandé, lui qui s’est levé à quelques reprises pendant la soirée afin de manifester son contentement.

Rappelons que le spectacle initialement prévu à la cathédrale de Chicoutimi a dû être déménagé au Théâtre du Palais municipal par Diffusion Saguenay en raison de son envergure. 

La soirée avait effectivement une allure grandiose, autant en raison de l’ampleur de la production que des voix qui se sont fait entendre. 

Elle avait aussi quelque chose de particulier, puisqu’à une époque où on tente toujours de réduire les coûts des productions, c’est un véritable spectacle événement qui a été offert, le genre d’occasion dont les gens présents se souviendront longtemps.