L’auteure originaire de L’Anse-Saint-Jean, Marie-Andrée Labbé, attend avec impatience la diffusion de la deuxième saison de la série Trop.

L'auteure de la série Trop attend la diffusion avec impatience

La série Trop, écrite par l’auteure originaire du Bas-Saguenay Marie-Andrée Labbé, s’est déplacée à L’Anse-Saint-Jean cet été. Celle qui en assure l’écriture a reçu son initiation à la pêche à la mouche par une des actrices, Alice Pascual.

« Alice est mon amie depuis le tournage de la première saison », raconte Mme Labbé, dans une entrevue téléphonique, quelques jours avant le lancement de la deuxième saison. « Elle pêche avec la mère de Virginie Fortin, qui vient souvent pêcher à L’Anse-Saint-Jean. »

L’été dernier a été l’occasion de faire découvrir les joies de la pêche à la mouche à l’auteure de la série, dans le village dans lequel elle a grandi. « On a fait concorder nos vacances. Elle m’a fait une petite initiation à la pêche à la mouche. On a eu beaucoup de plaisir », raconte Marie-Andrée Labbé, qui a apprécié la finesse nécessaire pour pêcher avec des mouches.

Petit écran
Mais cette semaine, les choses sérieuses commencent. Quelques jours avant le lancement au petit écran de la deuxième saison de la série Trop, Marie-Andrée Labbé attend avec excitation le commencement de la diffusion de l’œuvre qu’elle a écrite.

« C’est toujours un peu énervant. La série a été mise sur le site tou.tv en mars dernier. J’ai eu une première vague de réactions et commentaires à ce moment-là. C’est toujours un peu stressant, mais je suis très fière de notre travail. J’ai hâte que les gens le voient », affirme l’auteure qui a vécu au Saguenay entre l’âge de sept et dix-sept ans.

La diffusion sur les plateformes virtuelles permet de rejoindre le public cible de la série. « À la télévision, on ratisse plus large. Si je me fie à la saison 1, la série s’adresse à tout le monde », pense-t-elle.

Bipolarité
On retrouve dans la nouvelle saison de Trop les deux sœurs Isabelle et Anaïs, incarnées par Évelyne Brochu et Virginie Fortin, après les grands remous de l’annonce d’un diagnostic de bipolarité.

Les deux sœurs, qui sont originaires du Saguenay dans l’histoire, se retrouvent « dans une phase d’acceptation de la réalité », relate Marie-Andrée Labbé.

« Anaïs veut devenir une artiste. Isabelle essaie de l’épauler et de s’affirmer davantage », raconte l’auteure avant d’ajouter qu’une multitude de nouveaux personnages se joignent aux deux sœurs dans la nouvelle saison.

Même si elle ne possède pas l’assurance que les diffuseurs achèteront une troisième série de Trop, Marie-Andrée Labbé est déjà bien avancée dans le processus d’écriture des aventures de ses protagonistes.

Le premier épisode de Trop sera présenté le mercredi 12 septembre, à 21 h.