La violoniste Laura Andriani quitte le Quatuor Saguenay afin de canaliser son énergie vers d'autres projets qui l'amèneront à l'extérieur de la région. Elle faisait partie de la formation depuis 14 ans.

Laura Andriani quitte le Quatuor Saguenay

Laura Andriani quitte le Quatuor Saguenay, une formation dont elle était membre depuis 14 ans. La violoniste originaire de l'Italie a confirmé sa décision en mai dernier, mais s'est engagée à jouer dans les concerts déjà programmés à l'extérieur de la région. Elle a donc participé à la tournée qui a mené les musiciens à Joliette, en Oregon, de même qu'en Ontario, en juillet.
« Ça faisait des mois que Laura était en exploration afin de s'engager dans de nouveaux projets, notamment en ce qui touche le répertoire baroque. Elle a choisi de vivre d'autres aventures qui devraient la mener à Montréal, en Ontario et en Italie. Ça nous bouscule beaucoup, mais ce qui arrive est normal. C'est la vie », a philosophé la directrice générale de l'Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Christine Boily, lors d'une entrevue réalisée mercredi.
Elle assure en effet que la séparation s'est effectuée sans pleurs ni grincements de dents. C'est simplement que la musicienne a emprunté une voie différente, peu compatible avec les exigences que comporte un poste régulier au sein du Quatuor Saguenay. Le moment est donc venu de préparer la suite des choses, ce qui passera par un processus d'affichage qui se mettra en branle la semaine prochaine.
« Nous allons offrir le poste au sein du réseau musical canadien, possiblement pendant un mois. Au début d'octobre, nous serons en mesure d'étudier les candidatures qui auront été soumises », mentionne Christine Boily. Elle laisse entendre que les interprètes les plus intéressants seront invités à jouer avec les trois membres du Quatuor Saguenay au cours de la saison 2017-2018, histoire d'identifier la personne idéale pour remplacer Laura Andriani.
Sans en prendre l'engagement, la directrice de l'orchestre aimerait que le processus trouve son aboutissement le 1er mai, dans le cadre de la série de musique de chambre proposée par le Quatuor Saguenay. Ce jour-là, la formation donnera deux concerts au Conservatoire de musique de Saguenay, les derniers avant la pause estivale. « Ce serait le match parfait », énonce-t-elle.
Toujours dans le cadre de la série consacrée à la musique de chambre, il se pourrait que la première apparition d'un violoniste invité ait lieu le 7 novembre, alors que le quatuor fera équipe avec l'altiste Isaac Chalk. Rappelons que la personne choisie évoluera également au sein de l'orchestre, sous la direction du chef Jean-Michel Malouf.
Quant au profil recherché, outre des qualités d'interprète qu'on devine élevées, il comprend une bonne dose de leadership. « On doit trouver l'équivalent d'un premier violon, ce qui nécessite du charisme. En ce qui touche l'âge, par ailleurs, nous sommes ouverts à tout, mais la pérennité du quatuor représente un élément important. On parle beaucoup de relève », fait observer Christine Boily.