Entourées par le directeur général et le président de l’Atelier de musique de Jonquière, Frédéric Guay et Germain Couillard, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, de même que la directrice générale des Caisses populaires Desjardins d’Arvida et Kénogami, Josée Néron et Jacynthe Larouche, assumeront la présidence d’honneur du concert soulignant le 45e anniversaire de fondation de cette école. Cet événement aura lieu le 26 avril, à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière.

L’Atelier de musique fête ses 45 ans

Un concert réunissant des élèves et des professeurs de L’Atelier de musique de Jonquière (AMJ) aura lieu le 26 avril à 13 h 30, à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière. Tenu sous la présidence d’honneur de la mairesse de Saguenay, Josée Néron, ainsi que de la directrice générale de la caisse Desjardins d’Arvida et Kénogami, Jacynthe Larouche, il mettra en lumière le 45e anniversaire de fondation de cette institution.

Ce sera l’occasion de rendre hommage aux personnes qui ont contribué à sa naissance, notamment Pauline Morrier, qui a assumé simultanément les fonctions de présidente et directrice générale. On en profitera également pour souligner la vitalité de cette organisation qui, depuis deux ans, accueille un nombre croissant d’élèves. Il y en a 800, dont l’âge oscille entre deux à 90 ans.

« Nous nous attendons à attirer 300 personnes au spectacle. Ce sera un événement festif qui comportera des surprises, ainsi qu’une prestation du chanteur Michael Girard, l’un de nos anciens. Les gens vivront de beaux moments », a promis le directeur général Frédéric Guay, vendredi, lors d’une rencontre de presse tenue à la Salle Orphée. Celle-ci se trouve à l’intérieur du Foyer des loisirs d’Arvida, où les activités de l’école sont regroupées depuis l’an 2000.

Cette relocalisation fait partie des grands moments de l’AMJ, tandis que le Déluge de 1996 l’a privée de ses locaux. L’école avait été hébergée au Cégep de Jonquière en attendant la fin des travaux qui l’ont dotée d’un domicile permanent. L’un de ses joyaux est la Salle Orphée, qui peut recevoir 200 spectateurs. Elle a été nommée en l’honneur de Pauline Morrier, ainsi que le rappelle une plaque posée à l’entrée.

L’amour du chant

La présidence d’honneur du concert a été confiée à deux personnes qui ont bien des choses en commun, l’une d’elles étant l’amour du chant. Jacynthe Larouche suit des cours et n’écarte pas l’idée de pousser la note le 26 avril, si son agenda lui permet de pratiquer à son goût. Elle fait partie du conseil d’administration de l’AMJ en tant que directrice. « Je veux honorer les bâtisseurs, leur vision et leur persévérance. Pour moi, c’est une histoire de coeur », a-t-elle mentionné.

Quant à Josée Néron, elle est la fille et la petite-fille de femmes qui faisaient de la musique. C’est ainsi que dès sa tendre enfance, elle a fait l’apprentissage de la flûte traversière, de la guitare et du piano, entre autres instruments. « J’ai aussi pratiqué le chant jusqu’à mon entrée en politique et à ma retraite, je vais y retourner », a raconté la mairesse de Saguenay.

Un autre lien avec l’AMJ tient au fait que sa soeur Aude y a enseigné le violoncelle pendant quelques années. C’est donc avec enthousiasme qu’elle a répondu à l’invitation de l’école, dont la mission s’inscrit dans le droit fil de ses valeurs. « Elle aide les élèves à se développer et à se perfectionner, tout en faisant la promotion de la musique. Longue vie à cette organisation », a proclamé Josée Néron.

Pour réserver des places en vue du concert, il suffira de se rendre dans les locaux de l’AMJ ou de visiter son site Internet à compter de la semaine prochaine (il a été complètement revampé, fait observer Frédéric Guay). Le prix des billets s’élève à 30 $ pour les adultes, comparativement à 15 $ pour les personnes âgées de 18 ans et moins.