Le conseiller municipal Raynald Simard profite d’un moment de détente sur le trône du Père Noël, en compagnie de quelques artisans du Marché de Noël de La Baie. Ceux-ci ont pour noms Éloïse Pelletier, Félix Perron, Marie-Ève Rivard, Sophie Bouchard, Olivier Lavoie, Sophie Desrosiers et Claudine Bourdages.

Lancement du Marché de Noël de La Baie

Représentant du secteur Port-Alfred au conseil municipal de Saguenay, Raynald Simard souhaitait organiser une activité qui dissiperait le voile de morosité qui enveloppe cette communauté depuis la fermeture de l’usine de la Consol, il y aura bientôt 15 ans. C’est ainsi qu’est née une nouvelle activité, Le Marché de Noël de La Baie. La première édition aura lieu du 22 au 25 novembre, dans le lobby du Théâtre du Palais municipal.

« La population est restée triste à la suite de ce qui s’est passé en décembre 2003. On a délaissé la tenue d’événements à Port-Alfred et c’est pourquoi j’ai demandé aux gens de Diffusion Saguenay de préparer ce marché. Le lobby constitue l’endroit idéal pour ce faire et plus tard, je vois une expansion du côté du vestiaire, de même qu’à l’extérieur », a mentionné le conseiller municipal mardi, au cours d’une entrevue accordée au Quotidien.

Les préparatifs n’étaient pas terminés, loin de là, mais en voyant la salle décorée aux couleurs de Noël, les structures formées de jolis cadeaux enveloppés avec soin, l’arbre traditionnel et, bien sûr, le trône sur lequel se posera l’auguste derrière du père Noël — un trône royal, en passant, puisque c’est celui de François 1er dans La Fabuleuse histoire d’un Royaume — l’homme a été charmé, autant qu’impressionné.

« J’ai eu recours aux ressources disponibles et ça s’adonne qu’elles sont les meilleures. L’équipe de Diffusion Saguenay nous offre une belle collaboration, certains travaillant même à titre bénévole. Je suis aussi reconnaissant à l’égard d’Ann-Margaret Tremblay, une Baieriveraine qui a l’art tatoué sur le cœur. Elle a facilité le recrutement des artisans », fait observer Raynald Simard.

La thématique des cadeaux

Accessible de 18 h à 21 h, jeudi et vendredi, puis de 10 h à 18 h, samedi et dimanche, le lobby du Théâtre du Palais municipal regroupera une vingtaine de kiosques animés par les artisans.

Quelques-uns font dans l’alimentaire, mais l’accent a été mis sur les objets. La gamme offerte sera large, englobant des disciplines comme le travail du bois et la confection de bijoux, autant que la mise en marché des produits de l’érable, pour ne donner que quelques exemples.

« Le décor imaginé par Sophie Desrosiers joue sur la thématique des cadeaux. Nous allons aussi éclairer les kiosques à l’aide d’un éclairage blanc pour faire ressortir la chaleur de Noël, en plus de miser sur la lumière qui entre par les fenêtres. L’idée, c’est de mettre les objets en valeur », explique Sophie Bouchard, directrice de la logistique et des événements à Diffusion Saguenay.

Pour plusieurs, cependant, le clou du Marché de Noël sera la parade tenue le 25 novembre à 13 h. « Une quarantaine de comédiens de La Fabuleuse y participeront. Ils défileront sur la 6e avenue et la 4e rue en exécutant des chorégraphies conçues par Marie-Ève Rasmussen, l’adjointe de Louis Wauthier. Il y aura des airs festifs pour les lutins, des musiques majestueuses pour les fées », annonce Sophie Bouchard.

À l’intérieur aussi, les visiteurs en auront plein les oreilles. « Alain Tremblay et sa famille donneront des prestations samedi et dimanche, dans le lobby. Au lieu de jouer des percussions, comme c’est leur habitude, ils feront de la musique d’ambiance », précise Claudine Bourdages, directrice programmation, marketing à Diffusion Saguenay.

Raynald Simard note que le budget ne dépasse pas 5000 $, ce qui ne l’empêche pas d’entretenir de grandes ambitions pour Le Marché de Noël.

« Ça va bien au-delà de La Baie. C’est un projet qui embrasse toute la ville de Saguenay », a-t-il lancé avant de s’installer dans le fauteuil du père Noël pour les besoins de la photo, en compagnie des membres de l’équipe.