Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’annulation des deux premiers spectacles de la saison fait de <em>La Cartomancie du territoire</em> la première pièce que La Rubrique présentera cet hiver.
L’annulation des deux premiers spectacles de la saison fait de <em>La Cartomancie du territoire</em> la première pièce que La Rubrique présentera cet hiver.

La Rubrique doit annuler deux spectacles

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
L’une des pièces s’appelle Zéro et l’autre 21, mais face au coronavirus, 21 fois zéro égale zéro. Les amateurs de théâtre qui souhaitaient voir ces productions, les premières de l’hiver à La Rubrique, devront en effet se résigner. Puisque nous sommes toujours en zone rouge, avec en prime un couvre-feu, les spectacles proposés par les compagnies Orange Noyée et 7 millimètres ont été annulés.

Zéro, qui devait tenir l’affiche le 23 janvier, à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière, est le fruit d’une réflexion menée par l’auteur Mani Soleymanlou. Elle a été inspirée par ses oeuvres précédentes, qui creusaient le thème de l’identité, et pose la question du destin en prenant le sien à témoin. Quant à 21, attendue le 5 février, elle s’articule autour de la relation entre une adolescente placée dans un centre jeunesse et l’intervenante qui cherche à l’épauler.

S’il vaut la peine de parler de ces pièces, alors qu’elles ne font plus partie de la programmation, c’est que le diffuseur souhaite tenir des rendez-vous virtuels avec leurs artisans. Ils s’inscriraient dans le cadre de la série Rencontres théâtrales, lancée au cours du premier confinement. Les invités seraient Mani Soleymanlou, ainsi que Rachel Gratton, auteure de 21 et interprète du rôle de l’adolescente.

«Cette formule fait partie des belles choses nées pendant la crise sanitaire et qui pourraient lui survivre, note Philippe Joncas, responsable des communications et du marketing à La Rubrique. Elle favorise un dialogue avec le public, qui peut voir l’envers du décor, tout en abordant différents enjeux avec les invités. Il se pourrait même que nous organisions une troisième activité, cette fois avec Philippe Ducros, auteur de La Cartomancie du territoire. Ça reste toutefois à confirmer.»

L’annulation de Zéro et 21 n’entraînera aucun remboursement, puisque le diffuseur saguenéen attendait le retour en zone orange pour ouvrir la billetterie. Les espoirs d’une relance reposent désormais sur La Cartomancie du territoire, à l’affiche le 11 février. Ce serait trois jours après la fin du couvre-feu, mais on ne sait jamais. Rappelons que ce spectacle, dont fait partie le Jeannois Marco Collin, trouve son origine dans un voyage que Philippe Ducros a effectué sur la route 138.

«Il s’est rendu jusqu’à New Carlisle et en a profité pour visiter des communautés autochtones. Juste pour l’entendre parler de sa démarche, ce serait intéressant de l’accueillir dans nos Rencontres théâtrales», laisse entrevoir Philippe Joncas. Il ajoute qu’une autre série, consacrée aux métiers de la scène, pourrait être réactivée à la faveur du couvre-feu. Le prochain chapitre porterait sur la scénographie.