Les aventures de Lagardère ne manquent pas d’action.

La quête de vengeance d’un chevalier

Combats à l’épée, trahison, vengeance, et grand amour. Les aventures de Lagardère, une pièce pour jeune public présentée par La Rubrique à Jonquière, s’inspirent des clichés du théâtre d’aventure pour créer une pièce rythmée, ludique et même pédagogique.

La pièce raconte l’histoire d’une famille de cinq acteurs qui jouent une pièce de théâtre dans le style de la comédie de cape et d’épée, un genre dont l’oeuvre la plus célèbre est certainement Don Quichotte. Cette histoire, c’est celle du chevalier de Lagardère. Il est chargé d’une mission de vengeance. Il doit sauver la fille du Duc de Nevers, qui en a fait son protégé à la suite d’un duel, et venger sa mort. En dehors de sa connaissance de l’art de l’épée, Lagardère apprendra à maîtriser la comédie pour arriver à ses fins. C’est le jeu qui l’aidera à accomplir sa quête.

La pièce de théâtre, qui dure 75 minutes, s’adresse à un public de jeunes adolescents. Les aventures de Lagardère, une production du Théâtre Advienne que pourra, s’inspire des codes de la comédie de cape et d’épée pour mieux les contourner et les tourner en dérision.

Le déroulement du récit permet de comprendre les rouages du théâtre, avec sa pièce qui est jouée dans la pièce. Sans que l’histoire devienne lourde, les comédiens proposent une réflexion sur la forme au théâtre destinée aux enfants de 9 à 14 ans.

Le chevalier de Lagardère devra venger la mort du duc de Nevers.

Une dernière représentation de la pièce ouverte au grand public aura lieu samedi, à 13 h 30, à la salle Pierrette-Gaudreault, au sommet du mont Jacob.

Médiation

Ce coup de coeur du directeur artistique de La Rubrique, Benoît Lagrandeur, a créé une étincelle pour imaginer un projet de médiation culturelle mettant en valeur le style de cape et d’épée dans les écoles de la région. Environ 60 ateliers seront donnés dans les écoles de la région et permettront à deux artistes de la région, Martin Giguère et Patrice Leblanc, de faire la promotion de la lecture et de l’écriture par le théâtre.

Le responsable à la médiation culturelle à La Rubrique, Keven Girard, raconte que le projet est né grâce à une subvention du ministère de la Culture et des Communications (MCC) pour le programme Promotion de la langue française dans les activités culturelles.

« En quatre phases, les jeunes apprennent ce qu’est le genre de cape et d’épée. Martin et Patrice vulgarisent le vocabulaire, les concepts... Deux écoles ont aussi à écrire sur ce genre-là et auront même à présenter leur pièce », explique-t-il après une représentation scolaire.

La pièce se moque des codes établis du théâtre.

C’est la qualité de la pièce qui a mené à ce projet. Elle roule depuis quelque temps déjà dans la métropole et a reçu de bonnes critiques. « C’était un incontournable. On ne pouvait pas passer à côté, même si elle est un peu plus longue que le format scolaire habituel », indique celui qui s’occupe aussi du développement des publics.