Valérie Essiambre joue le rôle de Nathalie, une ex-jalouse qui tente de reconquérir son ancienne flamme.

La pièce coupée en deux par la pluie

Les orages ont eu le dessus sur la première de la pièce Pour le meilleur et pour le pire, présentée à la Maison coupée en deux de Saint-Fulgence, jeudi soir. Les comédiens ont été forcés de s’arrêter à mi-chemin de leur représentation, en raison du mauvais temps.

La comédie, écrite et mise en scène par Jimmy Doucet, présente les dernières minutes de préparation du mariage de Gaétan et Guylaine, interprétés par Hubert Bolduc et Florence Boudreault. Le jeune couple est très fébrile d’officialiser son union. Mais tout semble mal aller pour les amoureux, alors qu’ils ne trouvent plus le curé, qu’ils remarquent que des personnes non désirées se sont introduites dans les festivités et qu’une alliance est manquante.

Rien ne semble aller pour le mariage de Gaetan et Guylaine, interprété par Hubert Bolduc et Florence Boudreault, alors que le prête est porté disparu.

Ces préparatifs rocambolesques se déroulent dans une église ouverte, littéralement coupée en deux. Le public ne fait pas que regarder la pièce, il y participe en prenant la place des invités du mariage. C’est d’ailleurs les échanges entre les comédiens et les spectateurs qui ont fait éclater les premiers rires dans l’audience. Avec les blagues sarcastiques de Gaétan et les costumes excentriques inspirés des années 80, les spectateurs se sont bien amusés.

La grande surprise de la soirée a été créée par la comédienne Valérie Essiambre, qui a rapidement volé la vedette. Elle interprète le rôle de Nathalie, l’ex-blonde dépendante affective de Gaétan, qui s’est glissée en douce dans le mariage pour reconquérir son vieil amour. Le costume de la jeune femme et ses réflexions particulièrement rigolotes ont su charmer le public dès sa première apparition.

La première de la pièce lançait la cinquième saison du théâtre d’été de la Maison coupée en deux. Elle sera présentée tous les jeudis et vendredis, jusqu’au 17 août.

Pour le meilleur et pour le pire est un attrait important pour la municipalité de Saint-Fulgence. De nombreux bénévoles de la communauté, de tous âges, participent de près ou de loin au projet. Le maire de la municipalité, Gilbert Simard, est d’ailleurs venu montrer son appui avant le début du spectacle.