Fred Poulin et Éric Harvey, organisateurs de La Noce, attendent quelque 10 000 festivaliers du 5 au 7 juillet à Saguenay.

La Noce: sept fois plus de budget

Le site de La Pulperie de Chicoutimi fourmille depuis mercredi. À quelques heures de La Noce, techniciens, organisateurs et bénévoles s’activent afin de préparer l’événement qui réunira une quarantaine de groupes du 5 au 7 juillet.

Au cours des prochains jours, quelque 130 bénévoles et des dizaines de travailleurs assureront le bon déroulement de l’événement qui en est à sa deuxième édition.

« On a décidé de prendre un risque. On est passé de 15 à 40 groupes et on bénéficie d’un budget sept fois plus élevé que l’an dernier », affirme Éric Harvey, directeur artistique de l’événement.

Le festival voit sa durée passer d’une à trois journées et le nombre de sites d’activités d’un à six.

« On a fait beaucoup de partenariats et on a vendu quatre fois plus de billets en prévente que l’an dernier. Il y a une effervescence autour des noms qu’on a réunis. On va combler nos attentes en terme de festivaliers », assure Éric Harvey qui se félicite notamment d’avoir Hubert Lenoir et Loud à l’horaire. « On s’est dépêché de les “booker” il y a longtemps. On savait qu’ils allaient grossir », affirme celui qui espère 10 000 visiteurs sur trois jours.

L’équipe de La Noce collabore avec plusieurs intervenants du milieu culturel régional. « On aimerait que les collaborateurs prennent plus de place dès l’an prochain. L’idée c’est que des gens ancrés dans la région s’occupent du festival », affirme celui qui a décidé de s’investir dans la création du festival dans sa ville natale.

« On avait envie de faire quelque chose chez nous d’important. On veut devenir un festival majeur en province. »

Le festival sera également l’occasion pour des artistes d’ici de se faire valoir. « Une soixantaine de professionnels de Montréal seront là. On veut que ce soit aussi une vitrine pour des projets d’ici. »

L’organisateur est convaincu que les sites charmeront les visiteurs.

« Ça va être beau. J’ai hâte de voir les “bands” découvrir les lieux. On dispose de deux beaux lieux et ont est content des les utiliser. »

Mercredi après-midi, Saratoga, duo composé de Chantal Archambault et Michel-Olivier Gasse, a été le premier à arriver à La Pulperie. « On a nous-mêmes insisté pour jouer ici », a affirmé d’emblée Chantal Archambault. Le couple qui vient tout juste d’avoir un bébé a pris peu d’engagements cet été. Mais La Noce cadrait parfaitement avec le rythme qu’il s’est donné. « On va présenter un spectacle unique préparé pour l’occasion. Il faut que les gens soient là », affirme Chantal Archambault.