Le théâtre d’été de Saint-Fulgence, la Maison coupée en deux, est revenu en force, jeudi, avec une première très colorée.

La Maison coupée en deux revient en grand

Si le public de la Maison coupée en deux de Saint-Fulgence pensait qu’une pièce sur des funérailles serait déprimante, il était dans l’erreur ! Mes sympathies, la sixième production de ce théâtre d’été situé à Saint-Fulgence, prouve que cette cérémonie peut être haute en couleur, et surtout en rebondissements.

La première de la pièce avait lieu jeudi sous un soleil resplendissant. Il n’y avait quasiment plus de places pour s’asseoir alors qu’une foule nombreuse était venue assister à l’un des attraits incontournables pendant l’été de la municipalité.

Toujours dans les années 80, la pièce de Jimmy Doucet a cette fois-ci un cadre plutôt morose. Pépère, le grand-père de la famille, est malheureusement mort, dans des circonstances mystérieuses. Tous ses petits-enfants veulent lui organiser des funérailles à la hauteur de ses attentes, c’est-à-dire, haute en couleur et en festivités ! Certains reconnaîtront des personnages, alors que d’autres étaient dans la pièce précédente, Pour le meilleur et pour le pire, mais c’est une famille différente qui est mise de l’avant.

Lors de l’enterrement de leur pépère, les cousins présentent des numéros loufoques afin de gagner l’héritage du défunt.

Les cousins, Ghislain, Lison, Francine, Suzie, Stéphane et Steve ont préparé chacun des numéros spéciaux, qui feraient certainement plaisir à leur grand-père chéri. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que l’homme leur a laissé une série de cassettes leur révélant des secrets, des demandes, mais aussi, l’aveu que seulement un seul d’entre eux touchera à son héritage et c’est celui qui lui fera le plus bel hommage.

Chacun leur tour, les personnages présentent des numéros délirants, afin de gagner le prix. Tandis que certains préfèrent montrer leur talent, que ce soit en danse ou en chant, d’autres revisitent le passé de leur grand-père en présentant ses blagues préférées ou encore des versions originales des films qu’il a aimés. Toute la famille en met plein la vue au public.

Comme chaque année, le public ne fait pas que regarder, mais il y participe. Cette fois-ci, ils sont venus se recueillir à l’église avec la famille pour les funérailles et sont sollicités à quelques reprises. Une spectatrice chanceuse a même eu le rôle soudain de la blonde de Steeve, soit celui de « Nathalie la cleptomane ».

La pièce Mes sympathies reprend la formule gagnante de ce théâtre d’été qui ne cesse de surprendre. Ses costumes extravagants aux couleurs fluo, sa musique entraînante, reprenant entre autres les plus grands succès de Madonna, et ses personnages excentriques font toujours rire et sont encore une fois très appréciés par le public.

Chacun des personnages apporte sa touche unique. Leurs expressions faciales exagérées et leurs répliques cinglantes et parfois sottes ont su plaire aux petits et aux grands.