Zachary Richard donnera un spectacle gratuit à Dolbeau-Mistassini, le 27 septembre, de concert avec le Comité des spectacles.

La grosse journée du Comité des spectacles à Dolbeau-Mistassini

Chaque année, le Comité des spectacles vit l’équivalent d’un boxing day. Cet élan de frénésie correspond au moment où les billets individuels donnant accès à sa programmation deviennent accessibles. C’est ce qui surviendra une nouvelle fois le 12 septembre, à compter de 17 h, et si le passé est garant de l’avenir, la demande sera forte, tant sur son site Internet que dans le foyer de la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini.

« Nous réalisons alors 30 % de nos ventes. C’est la plus grosse journée de l’année et grâce au système introduit en 2018, ça se passe mieux qu’avant pour ceux qui achètent en ligne. Malgré tout, il y a encore beaucoup de gens qui se rendent dans la salle », a raconté Marilyn Boutin, directrice de la diffusion, au cours d’une entrevue accordée au Quotidien.

C’est après la plage de temps réservée aux abonnements que se déploie cet événement. L’ambiance sera d’autant plus enjouée que la prochaine saison sera la 40e du Comité des spectacles. Pour la souligner dignement, on a mis les petits plats dans les grands, ce que traduisent la nouvelle version de La Virée, le spectacle gratuit que donnera Zachary Richard le 27 septembre, Party de la troupe Québec Issime, ainsi que les productions ambitieuses qui baliseront la saison.

S’agissant de Zachary Richard, c’est dans le contexte des Journées de la culture qu’il fera escale à Dolbeau-Mistassini. Son spectacle épousant un cachet intimiste permet de découvrir les nouvelles compositions tirées de l’album Gumbo, de réentendre ses classiques et d’apprécier ses talents de conteur et d’humoriste. « Il y a une limite de deux billets par personne et la seule façon de réserver, c’est de venir dans la salle, le 12 septembre », précise Marilyn Boutin.

De son côté, la Drôle de Virée sera présentée pour la première fois le 23 mai. Alors que la version originale de La Virée est centrée sur la chanson (elle a eu lieu le 7 septembre, avec les Dales Hawerchuk comme tête d’affiche), la nouvelle mouture mise sur l’humour émergent. Les gens seront conviés à la salle vers 18 h 30. Après avoir vu un spectacle dans le foyer, trois autobus les amèneront dans trois lieux mystères où d’autres artistes les attendront, dont Sèxe Illégal.

Montée par la compagnie Duceppe, la pièce Des souris et des hommes sera l’une des plus grosses productions théâtrales de la saison, à Dolbeau-Mistassini.

Toujours en mai, soit le 9, le Comité des spectacles célébrera son anniversaire en accueillant Party. « Le contenu tiendra compte de nos 40 ans », fait observer Marilyn Boutin. Revenant brièvement sur ce parcours, elle rappelle l’ouverture de la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine en 2008. Ce fut une étape décisive, puisqu’elle a permis à l’organisme de faire venir des productions plus ambitieuses au plan technique. Dès lors, la fréquentation a suivi une courbe ascendante, une tendance qui ne s’est pas démentie.

Pour tous les publics

Pour revenir à la saison 2019-2020, le Comité des spectacles a élaboré une grille susceptible de plaire à tous les publics. L’automne marquera le retour de Fred Pellerin pour une supplémentaire (10 octobre), ainsi que le passage des humoristes Mario Jean (15 novembre) et Mike Ward (1er décembre). Québec Issime présentera sa version de Starmania (16 novembre), tandis que Guylaine Tanguay reviendra dans ses terres pour fêter Noël (29 novembre).

Le deuxième versant de la programmation, lui, donnera lieu à un grand moment de théâtre, grâce à la compagnie Duceppe. Elle proposera Des souris et des hommes, le classique de John Steinbeck, avec une distribution comprenant l’excellent Benoit McGinnis (12 février). « C’est une grosse production avec de grands comédiens et un devis technique important », fait valoir Marilyn Boutin.

Une autre date incontournable pour les amateurs de théâtre sera le 28 février, alors que Marie-Thérèse Fortin fera revivre Gabrielle Roy à travers son récit autobiographique, La détresse et l’enchantement. Quant à sa consœur Kathleen Fortin, elle troquera le jeu pour la chanson, le temps d’explorer Les 4 saisons d’André Gagnon, le 23 février, en compagnie du pianiste Stéphane Aubin.

En humour, on note le passage d’André Sauvé (2 avril), de même que celui de Michel Barrette (17 avril), avec un nouveau spectacle qui est censé être son dernier. Autre fils de la région, Mario Pelchat abordera le répertoire de Charles Aznavour (22 mai), alors que 2Frères se pointera à Dolbeau-Mistassini le 16 avril. Il faut également relever la présence de l’humoriste Simon Leblanc (5 mars), qui précédera de quelques semaines son collègue Rachid Badouri (29 avril).

Plusieurs artistes originaires de la région, dont Mario Pelchat, feront escale à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini.

En ce qui touche Marilyn Boutin, cependant, deux événements ressortent de la programmation, soit les visites d’Alexandra Stréliski (6 mars) et des trois chanteuses associées à la production Pour une histoire d’un soir (26 mars). « Alexandra Stréliski a été mon cœur de cœur à la Bourse Rideau. Sa musique, c’est des frissons garantis. J’ai aussi hâte d’entendre Marie-Denise Pelletier, Joe Bocan et Marie Carmen, alors qu’elles referont leurs succès. C’est le top des années 1990 », affirme la directrice de la diffusion.