Sophie Faucher racontera le destin de Frida Kahlo sur la scène de la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière, le 10 mars prochain.

La biographie vivante de Frida

La comédienne Sophie Faucher est tombée sous le charme de Frida Kahlo lorsqu’elle s’est plongée dans le journal intime de la célèbre peintre mexicaine. En lisant ses mémoires, elle a voulu faire découvrir les pans de la vie de l’artiste plus inconnus du grand public. Et à travers Frida Kahlo correspondance, Sophie Faucher amène le spectateur au Mexique de la première partie du 20e siècle et propose une incursion dans la vie musicale, amoureuse, littéraire et artistique de cette grande peintre décédée à l’âge de 47 ans.

La comédienne Sophie Faucher débarquera le 10 mars prochain sur la scène de la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière pour y présenter son spectacle Frida Kahlo correspondance. Il s’agit d’un projet théâtral né dans l’esprit de Sophie Faucher, qui a assuré la mise en scène, en plus d’interpréter le seul et unique personnage de la pièce. Mais elle n’est pas seule sur scène. En effet, elle y est accompagnée des mariachis Figueroa, qui assurent la trame sonore de la pièce. « Il s’agit vraiment de la musique qu’écoutait Frida lorsqu’elle vivait. Ce n’est pas de la musique seulement pour meubler la pièce. Les mariachis font partie intégrante du texte », a expliqué Sophie Faucher, lors d’une entrevue accordée au Progrès. 

La dame connaissait bien la peintre mexicaine, mais c’est en lisant son journal intime, publié pour la première fois en 1995, que Sophie Faucher a véritablement découvert la femme derrière l’artiste. 

« Ça m’a complètement fascinée et j’ai comme été portée par une mission. Cette femme donne du courage et apporte de la lumière et à l’époque actuelle, je crois que c’est bien d’avoir des femmes inspirantes comme modèle », a souligné Mme Faucher. 

Frida Kahlo correspondance raconte donc le destin de cette artiste. Tout au long de sa vie, la peintre autodidacte gardera une santé fragile, souffrant de poliomyélite depuis l’âge de six ans. Elle sera également victime d’un grave accident d’autobus et devra subir de nombreuses interventions chirurgicales durant sa vie. Trente-cinq en tout, précise Sophie Faucher. 

« Elle n’a pas eu une vie facile. Et être une peintre femme à cette époque, c’était déjà assez audacieux. Je veux que le spectateur plonge dans l’univers de Frida avec moi, à travers une lecture théâtrale de son journal et sa correspondance. Ce n’est pas mes mots, mais bien ceux de Frida, son histoire, son monde », ajoute Sophie Faucher, qui a bien hâte de retrouver le public saguenéen. 

« J’ai passé un été à Jonquière il y a de ça plusieurs années. On avait tellement ri. Le public saguenéen est sans doute l’un des plus festifs ! J’ai hâte de présenter ma pièce à Jonquière », a raconté la comédienne. 

Comme on peut le lire dans le synopsis de la pièce, Frida Kahlo correspondance promet un regard intimiste retraçant l’existence de Frida peintre, Frida

blessée, Frida militante et Frida amoureuse des êtres et des mots.

Et c’est à sa façon que Sophie Faucher rendra hommage à cette grande figure artistique du 20e siècle. 

La tournée, qui s’arrêtera donc le 10 mars à 20 h à Jonquière, se poursuivra aux quatre coins du Québec durant toute l’année 2018. 

Sophie Faucher sera accompagnée des mariachis Figueroa, qui assurent la trame sonore de la pièce.